Vélo sous tension


En général, mon vélo est content quand je m’arrête: il s’arrête aussi et peut souffler.

Dans le monde de la compétition, on avait suspecté Cancellara dans le passé d’avoir un vélo sous tension.

Aujourd’hui, c’est Ryder Hesjedal coureur canadien qui fait parler de lui depuis que dans la Vuelta son vélo a souhaité continuer tout seul son chemin alors que son patron était à terre.

Certains parlent d’un moteur ayant continué à propulser la bicyclette, mais d’autres pensent que c’est simplement l’élan pris par la roue qui a provoqué cela.

Le moteur, je ne sais pas…mais l’élan pris par la roue?

Regardez bien la vidéo: à un certain moment, le cycliste bloque le vélo à terre, puis le vélo reprend de la vitesse comme une toupie. Moi, je ne m’explique pas ce phénomène autrement que par un mouvement paranormal. Ce qui est étonnant en revanche, c’est que le pédalier ne tourne pas lui aussi accréditant l’idée qu’il n’y a pas de moteur dans le moyeu.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :