Quel diable de cycliste!


Isabelle sur son blog constate amèrement que depuis 25 ans l’image du cycliste n’a pas évolué: le cycliste est silencieux, il arrive par surprise et fait donc peur, écrit-elle.

Je serais tenté de lui répondre: et alors?…

Il y a déjà longtemps que les cyclistes urbains n’attendent plus rien des miettes que leur consent la réglementation.

La doxa, qu’elle soit politique ou populaire, on la connait: le cycliste est un type paumé sans fric qui n’a qu’une fonction secondaire dans l’idéologie dominante. Contrairement au piéton qui lui est peut être un allié potentiellement automobiliste.

Reconnaissons-le: pour le cycliste adepte du code la rue, le code de la route en ville est une foutaise.

Prenons nos aises, et c’est tout!

L’image du cycliste? je m’en fous!

  • J’ai déjà manqué plusieurs fois de me battre avec des automobilistes qui prétendaient m’imposer l’usage de bandes cyclables pourries…et qui menaçaient ensuite tout bonnement de m’écraser avec leur voiture.
  • Hier à la TV, je voyais notre garde des sceaux, Christine Taubira, se déplacer à vélo escortée par des sbires à vélo…de quoi donner un dernier zeste de bonne conscience de gauche à notre gouvernement socio-libéral. Pour la route.

Des automobilistes réacs, on en trouve de plus en plus, hélas!

Admettons-le, le cycliste est devenu la bête noire de l’automobiliste depuis que la loi Badinter du 5 juillet 1985 prévoit que le cycliste n’est jamais considéré comme responsable en cas d’accident impliquant un véhicule terrestre à moteur (VTC). C’est d’ailleurs la compagnie d’assurance du VTC qui devra prendre en charge la victime.

Tant mieux!

Cette disposition s’ajoute à la rage des automobilistes pour qui la circulation en ville est devenue contraintes de toutes sortes alors même que le cycliste se défie de tous les encombrements ainsi que des absurdités réglementaires que sont les feux, les stop et autres obligations générées par la circulation automobile.

Vu sous cet angle, on peut donc comprendre que le roi vélo est chevauché par un diable de cycliste pour nombre d’automobilistes.

lire l’article d’Isabelle

 

Une réponse sur « Quel diable de cycliste! »

  1. > Hier à la TV, je voyais notre garde des sceaux, Christine Taubira, se déplacer à vélo escortée par des sbires à vélo…de quoi donner un dernier zeste de bonne conscience de gauche à notre gouvernement socio-libéral. Pour la route.

    Vous n’êtes pas sans savoir que Mme Taubira fait l’objet de menaces d’une partie de la population.

    D’où les gardes du corps, dont elle se passerait fort bien si nous habitions dans un pays plus civilisé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s