Le vin nouveau sauvé des eaux


Chapelle et vignoble d’Orschwihr (photo bricolée par moi) voir la photo non retouchée et trouvez les erreurs

Chemin faisant (c’est plus fort que moi, je ne résiste pas à chemin faisant; c’est sûr que mon prof de français de jadis aurait fini par biffer chemin faisant comme il était une fois ou par un beau dimanche de printemps d’automne. On n’imagine pas combien de gosses on a découragé du français en les obligeant à se priver de chemin faisant ainsi qu’à ceux sur lesquels on tapait sur la main gauche avec une règle pour devoir écrire de la main droite). Depuis 2008, j’ai fait beaucoup de chemin

Tout cela nous éloigne du fait du jour: Les circuits du vin nouveau à Wuenheim ont bien eu lieu.

Non pas comme en 2013 où la méchante pluie a gâché la fête.

Certes à sept heures, il pleuvait. Et nombre de postulants ont du retourner dans leur lit, comme moi qui a huit heures voyant la pluie cesser, ai pris la route pour Wuenheim.

A l’écomusée, le temps sur le massif était encore incertain

Le test de popularité du vin nouveau, je m’en excuse auprès des cyclo-alternatifs endurcis, c’est l’amoncellement de voitures parquées à coté de la cave vinicole.

l’amoncellement de voitures parquées à coté de la cave vinicole

De loin, j’apercevais le service d’ordre qui faisait la police du parking.

Je rejoins la salle des fêtes escorté de grands gaillards baraqués sur des Canondale monobras, fier de moi.

Je tombe à la droite du bureau des enregistrements sur mes amis Raymond et Alain assis derrière le comptoir. Une place enviée?…

Alain pose son morceau de cake aux fruits et on commence à tailler bavette, comme des vieux combattants dans un congrès de gueules cassées.

Manifestement coté routiers, c’est pas la foule, personne ne s’impatiente derrière moi.

En revanche coté veuteuteu, c’est infernal.

« Le bulletin bleu, c’est pour la route! », « le bulletin bleu, c’est pour la route! » s’égosille avec ses mains en porte-voix le voisin de Raymond en mal de candidats.

Bon je pars.

La Lauch à Issenheim

Je pars sur ce qui ressemblera à un circuit du vin nouveau de mon invention, une sorte de parcours « un et demi », pour ne pas dire deux, bref, un verre de vin nouveau à moitié plein!

Heureusement le ciel vire au beau sur les Vosges

Admirer le paysage, oui! mais penser aussi à regarder devant soi.

Voici Orschwihr noyé dans la verdure et le vignoble

Le vignoble vire au jaune doré

Cette année la récolte de noix s’annonce extraordinaire

Au Val du Pâtre s’est ajouté ce qui ressemble à une étable…

Après le ravito, fort copieux, du haut de Soultzmatt, je quitte le parcours officiel pour monter à Wintzfelden et ensuite rejoindre Osenbach.

Wintzfelden à l’approche

Un Rallye des Vendanges ose venir nous concurrencer. Bon prince, je les laisse me dépasser.

Puis je rentre à Mulhouse par Rouffach avec un vent de sud qui vous fait batailler jusqu’à la fin.

76km quand même malgré mon départ tardif.

Voir mon parcours VTT50 effectué en solo au noir pendant la semaine.

Publicités

2 réflexions sur “Le vin nouveau sauvé des eaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s