L’histoire à VTT


A la recherche du canal Vauban

Ce matin, je m’y suis pris trop tard pour aller pédaler.

Alors j’en profite pour préparer de nouvelles balades.

J’exploite cartes et itinéraires.

J’étais un peu resté sur ma faim avec ce canal Vauban aussi appelé canal de Rouffach.

Vous en apprendrez au moins une partie dans mon billet du 8 novembre dernier.

J’en étais resté là.

Résumé de l’histoire…

Vauban creuse un canal entre Rouffach et Neuf-Brisach en 1699 pour acheminer de la pierre des Vosges et construire ses fortifications.

Le canal passait au-dessus de trois rivières grâce à des  aqueducs en bois et comportait 15 écluses!

Les bateaux à fond plats mesuraient 20m de long.

Vauban prélève de l’eau dans la Lauch (la rigole de la Lauch) pour alimenter son canal.

Comme il n’a pas assez d’eau, il construit une autre rigole branchée sur le Quatelbach à Ensisheim et l’injecte dans son canal à Oberhergheim.

La traversée de l’Ill à Oberhergheim avec un aqueduc en bois ne devait pas être une mince affaire…

Vers 1736, la 1ère écluse du canal, située près de Rouffach, ainsi que les aqueducs au dessus des rivières furent démolis par de Klinglin sur la permission du maréchal d’Asfeld pour employer ces matériaux à la construction du château d’Oberhergheim (source)

Comme quoi rien ne se perd à l’époque!

Vous avez compris le but du jeu de ma balade: retrouver la trace du canal disparu dans la première moitié du XVIII ème siècle entre Rouffach et Oberhergheim.

Pour se lancer dans cette mini-aventure, il faut avoir quelques données…puis chercher.

Comme données, j’ai cette carte (de la Bibliothèque Nationale de France)

Certes le ne suis pas un historien patenté, mais quelle importance?

L’essentiel n’est-il pas de redécouvrir l’histoire à sa façon?


 

A ce sujet pendant mon temps libre, je parcours Hexagone. Sur les routes de l’histoire de France, le livre de Lorànt Deutsch (éd.Michel Lafon).
Je vous recommande sa lecture, sa façon personnelle (et aussi vilipendée) de revisiter l’histoire de France sans trop se prendre la tête avec un formalisme académique. L’un n’empêche pas l’autre dès lors qu’on ne cherche pas à falsifier les faits.

Mon prochain voyage à vélo consistera donc à balayer le secteur de Rouffach à Oberhergheim, tenter de trouver un vestige d’écluse.

Et le château d’Oberhergheim construit avec les pierres du canal Vauban, qu’est-il devenu?


Un premier château fut construit pour les Hattstatt au 15e siècle ; en 1713, le fief est acquis par les Klinglin ; François Joseph Klinglin, préteur royal de Strasbourg entre 1725 et 1752, fait reconstruire l’édifice vers 1740 (d’après des travaux historiques) , il ressemblait à un temple et possédait un bassin à pyramide d’eau alimenté par le canal Vauban ; vendu comme bien national en 1796, il fut entièrement démoli au cours du 19e siècle. (source)

C’est dommage, il aurait pu constituer un but de visite supplémentaire.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s