Heureuses images


Il y a des jours où je préfère mes images au vélo.

Comme aujourd’hui.

Je pars tôt pour éviter la pluie annoncée.

La France en friche (Ungersheim)

Je me laisse tenter par les chemins forestiers marqués de traces fraîches et je rencontre les bûcherons du dimanche.

La table est déjà mise et les chaises pliantes aussi en prévision de la pause méridienne, je suppose…

Après le contournement des gros ballons, j’ai droit à une vue vosgienne éclairée.

La Thur à Rossalmend

Puis je ne sais pourquoi je m’entête à parcourir ce bois de Pulversheim avec son chemin girobroyé.

Le morceau de bois se loge entre le dérailleur et la roue; résultat j’ai tordu la chape.

C’est grave, docteur?…

Je détors à la main et je repars mais je ne suis pas fier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s