Mon domaine


Ne cherchez pas, ce domaine n’existe pas.

C’est juste une invention de ma part.

Avec la peinture, ce qui est sympa, c’est qu’on peut s’inventer un univers en passant du réel à l’imaginaire.

Pour faire cette esquisse, je prends deux cartes postales sans lien, l’une avec un château, l’autre avec de la vigne et je construits un paysage.

L’inconvénient des cartes postales, c’est qu’elles sont cadrées par des nuls; il convient de redisposer les structures pour aménager le suivi de l’œil et tenter de recréer un nombre d’or.

Quand on invente les couleurs, il faut avancer à tâtons en gardant des blancs plutôt que de mettre n’importe quoi à la place.

Laissons les blancs nous apporter de la lumière et concentrons-nous sur l’avant plan, le cheminement et la bâtisse que je laisse floue volontairement.

J’évite un ciel bleu chargé qui va écraser mon travail.

La vigne est toujours agréable à façonner car elle est radiante comme des rayons de vélo et ses couleurs variables selon les saisons.

Ici je parle d’esquisse car c’est un travail abattu en une heure sur un format 24×32.

Je ne ferai pas mieux car après une heure de barbouille, je suis fatigué.

Les professionnels de la chose se marreront. Certainement.

L’essentiel étant d’avoir de l’estime pour son œuvre.

Publicités

5 réflexions sur “Mon domaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s