Paris se chauffe au bois


Train de bois arrivant à Paris par la Seine

Train de bois arrivant à Paris par la Seine

Paris se chauffe au bois.

Je ne sais pas vous, mais moi cette info m’a fait sursauter.

C’est l’explication alambiquée donnée hier soir sur France 2 pour justifier la circulation alternée.

La combustion du bois serait à l’origine, partiellement, du surplus de pollution qui frappe la capitale.

Ce n’est pas ce genre d’argument qui va convaincre les automobilistes du bien-fondé de la circulation alternée.

Si Paris se chauffait au bois, on verrait des centaines de camions décharger des tas de bois partout sur les trottoirs parisiens.

Il y a donc une suspicion légitime à accorder du crédit aux allégations fournies par ceux qui surveillent notre pollution.

Oui, il y a bien une pollution aux particules fines au-dessus des grandes agglomérations dont l’origine est due aux transports, aux chauffages et aux industries.

Oui, les pouvoirs publics encouragent les grandes chaufferies collectives à consommer du bois au motif que c’est une énergie renouvelable mais cependant polluante.

Je ne me hasarderai pas à chiffrer combien coûte tout ce bazar du chauffage au bois dont on nous dit tant de bien; le coût du stère transporté doit en effet prendre en compte les énergies consommées par le sciage, le façonnage, la prise en charge des carburants de transport par camion, la mécanisation des chaufferies,…ne parlons donc pas du rendement de cette énergie au pouvoir calorifique aléatoire.

L’explication donnée par les météorologues reste à vérifier.

Pour ce 1er jour de circulation alternée, le trafic s’est trouvé réduit de seulement 5 à 10%, selon Airparif  lit-on dans le Courrier Picard ce qui tend à démontrer que la mesure est loin d’impacter un véhicule sur deux comme on pourrait, mathématiquement, s’y attendre.

Cherchez l’erreur!

Malgré 1750 PV à 22 euros dressés le premier jour par la Police, on est loin du compte. Nombreux sont ceux qui enfreignent, sciemment ou non, le dispositif de restriction de la circulation.

Est-ce à dire qu’il est impossible de peser sur nos modes de déplacement?

Dans le contexte actuel, avec la saturation des transports en commun (et au surplus la paralysie de la gare du Nord suite à une avarie de catainer caténaire), on voit mal comment les franciliens pourraient se passer de leurs bagnoles.

A Paris et couronnes parisiennes, 55% des déplacements quotidiens en voiture font entre 3 et 5 km. (source)

Site en relation: les flotteurs du Morvan

 

 

Publicités

7 réflexions sur “Paris se chauffe au bois

    • Oui, les granulés de bois ont participent à la pollution mais sont aussi un argument dans la facilité de mise en oeuvre en chaufferie avec l’approvisionnement automatique par bandes transporteuses.
      En amont, il y a aussi une forte mécanisation pour réduire le bois en sciure et copeaux puis pour la compression.

  1. En tant que Parisienne (majuscule à l’initiale) je confirme que c’est pollué et qu’on ne se chauffe plus au bois depuis la fin du chemin des flotteurs. Ségolène avait voulu interdire ce chauffage fictif, elle y renonça devant la réalité de l’opposition de quelques uns de ses amis châtelain sans doute, d’autres veulent rétablir le flottage du bois (lien dans ma signature) et là ça va craindre ! Mais rassurons-nous, c’est les ORDURES qu’on brûle à Paris pour faire ce qu’on y nomme « le chauffage urbain ». Il paraît qu’on ferait mieux de recycler et moins jeter, mais comme tout est lié je ne m’aventure pas plus loin au risque de me noyer ! Vive le vélo quoi qu’il en soit, car il réchauffe le coeur et le corps. Vive le vélo!

    • Alors? où est le problème? Le problème c’est que les pouvoirs publics agissent avec des demi-mesures et sont incapables de juguler le problème, de peser sur nos modes de transport et, pour tout dire, on a vraiment le sentiment que la pollution, tout le monde s’en fout pourvu qu’il puisse rouler avec sa bagnole, diesel ou pas.

    • « Il paraît qu’on ferait mieux de recycler et moins jeter »

      Il paraît, oui… mais en ce domaine-là, comme dans d’autres, les choses sont complexes et les intérêts contradictoires ! Ce qui est sûr, c’est qu’il serait surtout souhaitable d’avoir MOINS à recycler ! Qui n’a jamais été étonné en commandant sur la toile un petit composant informatique de le recevoir dans un emballage absolument démesuré ? D’une manière générale, tout est trop emballé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s