Les potins du lundi


Bravo Robert!

Vivent les vieux pourvu qu’ils ne soient pas fossilisés, sans articulations qui craquent, sans Alzheimer et sans charges pour la Sécu.

Robert Marchand est devenu une star.

C’est même un bon prototype de ce qu’on aimerait que les vieux soient, des types qui ont la pêche et capables d’affronter les pires défis.

Avec son record de l’heure à vélo dans la catégorie 105 ans, il n’a pas de challenger connu, Robert.

Son exploit ne risque donc pas d’être contesté dans le livre des records.

Mais à la fin, je vous le dis comme je le pense, cette performance commence à sentir la récupération.

Que Robert Marchand puisse continuer à se tenir à l’abri des manipulations diverses et peu avouables, c’est tout ce qu’on lui souhaite.

Tous les grands médias se l’arrachent. Sans parler des réseaux sociaux comme Facebook où de zélé.e.s admirateurs (et trices) font des selfies à ses cotés pour immortaliser l’évènement.

Pour tout dire, cette façon de faire inspire le racolage avec deux images à vendre valoriser de la France:

  • celle d’une France de vieux et qui vieillit bien avec ses centenaires en forme, de quoi concurrencer les Crétois
  • celle d’une France qui cherche à faire le buzz pour les touristes de l’été prochain. On peut donc s’attendre à des charters entiers venus des antipodes rendre visite à Robert…si Robert y consent.

Houellebecq y verrait pour sûr encore un argument de plus, après les châteaux de la Loire, la Tour Eiffel, le foie gras, la fête de l’Huma, …, pour mieux vendre notre potentiel touristique, une façon de rentabiliser l’image d’une France rabougrie. (lire Marianne de cette semaine n°1032 « Trois scénarios pour la France  » c’est croustillant)

Ceux qui peuvent se targuer d’avoir réalisé un bon coup de pub, ce sont les organisateurs de l’Ardéchoise, cet événementiel cyclo-sportif du département de l’Ardèche.

On a bien compris que des managers actifs sont là pour valoriser l’image de l’Ardéchoise à travers lui.

C’est même curieux de voir toujours les mêmes ambassadeurs autour de lui. Vous ne trouvez pas?

Grâce au maillot l’Ardéchoise porté par Robert Marchand, voila donc la rencontre 2017 assurée d’une promotion planétaire.

105 ans, ça fait réfléchir…quoique…attendre 105 ans pour tourner pendant une plombe à vélo autour d’un vélodrome, ce ne serait pas mon truc. J’ai peu d’espoir de le vivre.

Reste à savoir si l’image du vélo donnée par Robert Marchand sortira grandie par cette performance…

Robert le dit: le plus pénible, c’est de voir partir sa famille autour de soi…et de se retrouver entourés d’inconnus, des jeunots octogénaires parmi les plus vieux.

Cette perspective induit en moi un trouble existentiel et aussi un doute: faut-il vivre aussi longtemps?…perdre ses repères générationnels?…ses amis et sa façon de vivre?…

Une facture salée.

1300 panneaux posés à la hâte dans le Haut-Rhin et….150.000 euros dépensés pour faire des économies de salage.

Il s’était déjà fait remarquer en voulant imposer le bénévolat aux titulaires du RSA, mais sa mesure (surtout) médiatique a été retoquée.

Manque de chance!

Notre nouveau Président du Conseil Départemental du Haut-Rhin est un fin économiste et compte se rattraper en économisant les deniers publics à sa façon : il a fait poser 1300 panneaux à l’entrée de l’hiver pour nous avertir que les itinéraires secondaires ne seraient plus ni déneigés, ni salés en cas d’intempéries.

Na!

Aussitôt les agents des infrastructures se sont sentis visés.

Pour eux, le traitement des routes l’hiver est une part importante de rémunération avec les heures supplémentaires et particulièrement celles de nuit.

Finalement, le Conseil Départemental n’est plus aussi sûr de lui.

Les panneaux posés à la hâte ne seraient pas réglementaires, le plus bas devant être à au moins un mètre du sol.

Normal, le panneau pneu neige admis risque d’être masqué par la neige.

On risque donc de voir les panneaux disparaître. Coût de l’opération: 150.000 euros!

Sans le démontage!

Et puis, on nous dit que les arrêtés de circulation ne sont pas conformes, si bien qu’un automobiliste pourrait contester le bien-fondé des panneaux!…

Donc, un accord est en vue: on va saler mais pas déneiger…ce à quoi les agents répondent qu’il faudra donc attendre que la neige tassée soit transformée en verglas avant de venir saler.

Bref, on va devoir attendre au moins la fin de l’hiver avant de trouver un terrain d’entente.

Publicités

2 réflexions sur “Les potins du lundi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s