Étiquette : panneau

Les potins du lundi

Bravo Robert!

Vivent les vieux pourvu qu’ils ne soient pas fossilisés, sans articulations qui craquent, sans Alzheimer et sans charges pour la Sécu.

Robert Marchand est devenu une star.

C’est même un bon prototype de ce qu’on aimerait que les vieux soient, des types qui ont la pêche et capables d’affronter les pires défis.

Avec son record de l’heure à vélo dans la catégorie 105 ans, il n’a pas de challenger connu, Robert.

Son exploit ne risque donc pas d’être contesté dans le livre des records. Poursuivre la lecture de « Les potins du lundi »

Cols sans visibilité

Image Thierry L.

Le cycliste qui manque de repères dans ses ascensions va désormais pouvoir être rassuré les jours de grisaille.

C’est dans la Drôme que le Conseil Départemental a choisi de baliser ses cols à chaque kilomètre.

Plus de mauvaise surprise quand on trouve que le sommet se fait attendre! Poursuivre la lecture de « Cols sans visibilité »

Une malencontreuse bévue

Je m’interroge : pourquoi placer un obstacle sur un dispositif dont la fonction est précisément la sécurité ? Le cycliste aurait-il moins droit à la sécurité qu’un autre citoyen, au mépris du principe républicain, pour qu’on lui tende ce piège ? s‘étonne Jean-Michel Pouey dans les DNA du 20/7

Poursuivre la lecture de « Une malencontreuse bévue »

Tourne à droite, l’arrêté est paru

Ouf!

L’arrêté du 12 janvier 2012 mettant en place les panneaux de signalisation du « tourne à droite », qui autorisera les vélos à tourner à droite au feu rouge sans marquer l’arrêt à certains carrefours, a été publié vendredi au Journal officiel. (Le Point)

Voici les panneaux officiels… Poursuivre la lecture de « Tourne à droite, l’arrêté est paru »

Conduite sous influence des radars

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Conduite sous influence des radars

vélomaxou

Les esprits s’échauffent. Le blocage des routes envisagé le 2
juin sera t-il de nature à infléchir le dispositif
gouvernemental?

Vu de mon vélo, je ne peux qu’assister contrit à la mesure qui
frappe les automobilistes.

Cette disparition des panneaux avertisseurs de radars va
compliquer la donne de tous ceux qui, sans aller trop vite, vont se
retrouver pris au piège d’un excès de vitesse modéré tout
simplement parce qu’il ont pris l’habitude de flirter avec la
vitesse limite.

En fait, cette mesure vexatoire du Gouvernement vise tout
simplement à punir dans son ensemble les conducteurs tous profils
confondus au motif que les accidents mortels sont en hausse sur la
route.

C’est que le radar ne fait pas dans le détail, tout le monde va
casquer, petits et grands fauteurs d’excès.

Il est vrai qu’avec un bon gros
moteur turbo-compressé, 10 km/h en plus ou en moins par rapport à
la vitesse limite, ce n’est rien.

En réalité, la spirale infernale de la perte des points va
s’intensifier puisque le radar va devenir complètement furtif.

Y compris pour ceux qui n’en avaient encore jamais fait
l’expérience!

Ce qui va s’intensifier aussi, ce sont les amendes
automatiques.

Des amendes douloureuses pour les moins nantis.

On comprend bien pourquoi les députés de base de l’UMP montent
au créneau, redoutant un retour de bâton de son électorat lors des
prochaines échéances électorales.

C’est qu’il ne fait pas bon s’attaquer à une des conquêtes
préférées des Français, celle de la bagnole. Une bagnole si
chèrement acquise et entretenue qu’ils ne comprennent pas qu’on
vienne les taxer encore un peu plus de façon sournoise.

Cela dit, cette mesure qui vise à faire des automobilistes des
conducteurs sous influence permanente, en crainte perpétuelle d’un
flash inopiné, pourrait bien conduire à terme à faire baisser d’un
cran la vitesse moyenne constatée et du même coup en dissuader
d’autres de prendre leur voiture pour un oui, pour un non.

Le CADR mulhousien pousse un coup de gueule…

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le CADR mulhousien pousse un coup de gueule...

BD

L’association CADR  Mulhouse (Cyclistes Associés pour le
Droit de Rouler en Sécurité) pousse un coup de gueule.

Il en a marre de tous ces travaux routiers où les chefs de
chantiers mettent leurs panneaux sur les pistes cyclables.

Son vice-président, Bernard Daull, ne mâche pas ses mots en
pointant du doigt la M2A,  l’administration de l’agglomération
mulhousienne, accusée
d’afficher
  « de grands objectifs de promotion des
mobilités douces dans le cadre du développement durable, du PDU
(Plan de Déplacements Urbains) , du PCT (Plan Climat Territorial),
… de magnifiques « schémas des aménagements
cyclables »…

…tout en regrettant que sur le terrain, les choses sont
beaucoup moins reluisantes:

« … sur le terrain l’enfer est dans les
détails ! et c’est toujours les aménagements cyclables et les
cheminements piétons qui trinquent pendant les chantiers… et qui
ne sont achevés que longtemps après que les autos ne circulent sur
les voies définitives ».

Mais ce n’est pas tout: Bernard Daull en profite aussi pour
mettre en cause l’absence d’entretien des pistes cyclables de
l’agglomération…

« … Et que dire de l’entretien du marquage
au sol des bandes cyclables tellement effacé qu’elles deviennent
inexistantes (alors que sur les mêmes tronçons de rue sont
rafraichis les marquages des bandes d’arrêt aux Stops (prioritaires
pour raison de sécurité, nous dit-on !!!) et les marquages « payant »
des emplacements de stationnement à horodateur.
Ajoutons à cela les dizaines de voitures en stationnement illégal
sur les trottoirs de l’hypercentre le soir (rue du Sauvage, rue des
Tanneurs) ou en journée (Bollwerk) et ne nous étonnons pas que les
habitants de la M2A disent « ne pas oser faire du vélo parce que
c’est dangereux ».

 

Wuenheim, 3 panneaux contradictoires

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Wuenheim, 3 panneaux contradictoires

vélomaxou

La nouvelle maladie des communes, « la pannolite aiguë », a encore
frappé. Cette fois, c’est à Wuenheim.

Au point que notre cycliste s’arrête pour lire la prose qui
vient d’être ajoutée ici.

Les communes prennent parfois des libertés avec la signalisation
et affichent des informations totalement contradictoires et
incohérentes. Souvent sous la pression de riverains qui veulent
s’attacher des droits particuliers.

Au point que plus personne n’y comprend rien. Ni les communes,
elles-mêmes!

Prenons donc le cas de la rue du Moulin à Wuenheim qui permet de
rejoindre Jungholtz…

En haut, un panneau de prescription appelé B0, un des premiers
panneaux routiers, apparu dès 1908 avec l’essor de l’automobile. A
l’origine, il est noir sur fond jaune.

Toute circulation de véhicule y est interdite dans les deux
sens, y compris les vélos.

Beaucoup de ces panneaux B0 sont enfreints, souvent par
méconnaissance, surtout sur route forestière…

Au milieu, un panneau d’indication C113 qui signifie quoi?

 Piste ou bande cyclable conseillée et réservée aux cycles
à deux ou trois roues. Ce signal indique que l’accès à une piste ou
à une bande cyclable est conseillé et réservé aux cycles à deux ou
trois roues et indique aux piétons et aux conducteurs des autres
véhicules qu’ils n’ont pas le droit d’emprunter cet aménagement ni
de s’y arrêter (sources Prévention
routière)
.

Ce panneau est en contradiction avec le précédent…

En bas, un troisième panneau qui précise:

« rappel important: cet itinéraire cyclable (et non pas piste
cyclable) est exclusivement réservé aux cycles et engins
agricoles) ».

Ce panneau est aussi en contradiction avec le précédent.

En conclusion, seuls les vélos et les engins agricoles peuvent
circuler.

Il suffit donc de conserver le panneau B0 et d’ajouter « sauf
engins agricoles et cycles »