Salle 1860


Dig-dong, les vaches de Freundstein accueillent le touriste

Je pars au Florival à Guebwiller avec mon vélo de route gonflé à bloc.

Moi aussi!

Par sympathie j’y vais, car les grandes messes ne m’attirent plus…et je préfère le terroir moins emprunté.

Je commence par chercher en vain le départ…

C’est à présent salle 1860, 25 rue de Reims.

Une grande salle austère dont l’origine doit coïncider avec la date de création…

Nos édifices publics mériteraient un bon coup de plumeau.

On se concerte avant de partir

Alain se désespère d’enregistrer des cyclos sans club, le gros du bataillon…le club c’est bien, dit-il…mais y croit-il encore?

Vous payez plus cher, ajoute t-il au cyclo non licencié, pour convaincre du coté du portefeuille…mais le cyclo est coriace, pour deux euros 50 de plus, je m’en fous!

Aucun parcours ne me convient, notamment pas celui qui consiste à remonter la vallée de la Thur par cette piste biscornue.

Les LRV sont venus avec de faux parcours: ils s’attendaient à Munster…le président Bernard s’est fait refiler un mauvais tuyau…

Va pour le parcours sportif de 80km, Amic, Wattwiller, Soultzmatt, Bannstein, un circuit pour curistes en eaux minérales!

Et on commence à grimper le col Amic…

Col Amic

Une grande citerne au col…serait-ce pour abreuver tous ces coureurs à l’eau de Wattwiller?

Tandis que les groupes éclatent vers le Vieil Armand ou plongent vers Thann, je prends le Grand Ballon.

Le Grand Ballon, sommet mythique vosgien

Dans la fraîcheur, je surprends l’apiculteur Riche détruisant le mur de son magasin.

Riche dessine la carte de France à coups de pelle

-« Flagrant délit de dégradation de monument! »

-« Je vais agrandir avec le Parc des Ballons »…une vitrine pour les touristes avant de vendre mon miel…les abeilles sont de viles profiteuses ? Elles exploitent de pauvres fleurs sans défense, sans même leur demander leur autorisation, et en retirent le nectar et le pollen qu’elles ramènent ensuite dard-dard à leur ruche.(dico Reverso)

Conciliabules, où va t-on faire du bruit maintenant? vivement la moto électrique!

Je me penche coté Haag, pour voir, et demi-tour

Demi-tour.

Je rentre à Thann par le Vieil Armand.

Beaucoup de cyclistes venus d’ailleurs en ce jour de grand pont (j’ai vu des maillots Calvi!)…et le balai infernal des motards qui vous déchirent les tympans.

La prochaine fois, je prendrai le VTT car ce retour à la route ne m’a pas convaincu.

 

Publicités

2 réflexions sur “Salle 1860

  1. Hello , Maxou , pour arriver a la salle 1860 c’était bien fléché !!! ça doit être une salle de patronnage , en alsacien  »Bangala  » , désuète peut -être mais qui ne manque pas de charme !!! pour ma part j’ai bien aimé la peinture de Charlot !!!! quant au parcours nous avons fait notre variante a savoir Illzach -Guebwiller et retour par Raedersheim , Ungersheim et arrêt au parc de l’Eiblen avant de revenir !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s