Les potins du lundi


ccd3a-6a00e54f76c5458833010536b800ea970b-800wi

Je ne peux pas n’empêcher d’évoquer cette montée des antagonismes où les Français sont orfèvres en matière de vie publique.

Figurez-vous que l’homo-automobilicus atteint ses limites d’acceptabilité.

Bombardé de toutes parts par les interdits, les taxes et les PV, la réaction s’installe.

La tête de Turc de la semaine, c’est la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Sa volonté de combattre la pollution dans la capitale passe mal depuis qu’elle s’est mise en tête de limiter le trafic automobile…et elle semble réussir puisque le mécontentement grandit parmi les automobilistes.

Tous les réacs sont vent debout contre elle.

A commencer par Airy Routier, ancien du Nouvel Obs, qui publie un pamphlet intitulé Notre-Drame de Paris (éd. Albin Michel) .

En jeu, la France qui tousse et la France asphyxiée sous les gaz d’échappement.

Étonnamment, ce sont parfois les mêmes qui toussent et qui s’asphyxient avec leurs bagnoles.

Puisque notre nouveau gouvernement s’est engagé à ne plus faire de la politique politicienne, on attend de lui qu’il apporte tout son soutien à Anne Hidalgo dans sa volonté de rendre la capitale moins polluée.

Un ami éloigné me l’a dit « ne fais pas trop de sport, tu oxydes tes radicaux libres… ».

J’ai vaguement apprécié, ne sachant pas vraiment où il voulait en venir.

Fallait-il mettre en cause tous les dogmes de la médecine qui recommandent l’exercice physique?

Je lui ai répondu par une boutade « en restant assis toute la journée dans ton rocking chair, tu vas rouiller tes articulations ».

Là-dessus, on s’est quittés.

Pas vraiment convaincu, je suis allé voir ce qu’on appelait radicaux libres.

En fait tout le contraire de ce qu’à compris mon ami au repos.

Les radicaux libres sont des molécules d’oxygène incomplètes qui viennent détériorer nos cellules en les oxydant.

Évidemment plus on respire, notamment de l’air pollué, plus on en avale.

Bref, ne faisons plus rien, ne bougeons plus et attendons d’être fossilisés!

Pour ceux qui veulent savoir ce que sont les radicaux libres

Prendre le gauche

On l’a entendue cette expression, je prends le gauche en réaction à ce que toutes les lois grignotent de nos libertés, les publiques et les individuelles.

Eh là…qu’est-ce que vous faites? vous n’avez pas le droit!…

Je prends le gauche!

Si la Police survient lorsque vous prenez le gauche, vous allez devoir prendre la tangente. Et vite!

Quoique…il semble que la maréchaussée est de plus en plus mal chaussée si l’on en croit les agents des commissariats qui se plaignent de poursuivre les mécréants dans des poubelles usées.

Le gauche, j’ai un ami centcoliste qui m’avouait à demi-mot  le prendre.

En cause tous les interdits qui fleurissent partout en France.

Je pense aux itinéraires à VTT où le vélo est souvent proscrit au motif qu’il nuit à d’autres corporations loisiristes.

Pourtant si l’on a inventé le VTT, c’est justement par peur de la route.

D’un maux, un autre surgit.

Oui, je l’avoue, franchir des interdits me donne mauvaise conscience; face au panneau « interdit VTT », face aux chicanes et aux barbelés, j’observe autour de moi…si personne ne me voit franchir l’interdit.

Puis quand je suis sorti de la zone interdite, je respire un grand bol d’air.

Pas un coup de sifflet, pas une détonation, pas un clic de piège photographique, Vélomaxou redevient lui-même.

Les écolos, dont je suis un peu, doivent se méfier.

Ils sont perçus par une frange importante de la société comme des khmers verts.

Pourquoi?

Parce qu’on les soupçonne de vouloir tout réglementer ou mieux tout interdire.

Par exemple, interdire les motos, les quads, les camping-cars, les camions partout où ils polluent la planète.

C’est très mal pris, comme on l’imagine, par ceux qui justement ont pour passion la moto, le quad, le camping-car…et par les routiers slovaques, polonais, roumains et lituaniens affrétés par nos transporteurs nationaux.

On voit en filigrane se dessiner ce grand libéralisme auquel la planète aspire sur tous les continents.

En France, c’est l’espoir d’un macronisme libertaire dont rêvent  les partisans du laisser-faire.

Alors s’il suffit de lâcher les freins, tous les freins, lâchons-les!

On va commencer ces prochains jours avec le code du travail.

Le rêve de l’économie libérale, vous allez le voir, c’est de faire exploser

  • le SMIC
  • le CDI

deux entraves fondamentales à l’exploitation du monde du travail.

On va bientôt pouvoir travailler pour rien…et être remercié le soir même.

Après tout, estimons-nous heureux: travailler pour rien, c’est déjà mieux que deux fois rien.

Le progrès est en marche…comme dirait Macron et ses prosélytes.

Enfin un dernier mot pour vous dire que ce blog est un espace de liberté et chaque citoyen devrait avoir à cœur de s’approprier un droit de parole qui lui est si souvent confisqué.

Quand je vois cet étrange ballet de connivences entre la Presse française et les politiques de ces dernières semaines, il y a tout lieu de s’inquiéter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s