La petite musique du Club Vosgien


Marcheur et cycliste, je n’entends pas me défaire de mon destrier dans les sentiers comme le souhaiterait le Club Vosgien

Chaque année ou presque le Club Vosgien, fédération de marcheurs, nous fait entendre sa petite musique anti-VTT.

En 2015, c’est le Club Vosgien de Thann qui nous jouait sa chanson sur le mode mineur

Pour 2018, c’est Joseph Peter, délégué protection nature, patrimoine et paysage au CV 68 qui nous pousse la chansonnette (L’Alsace du 11/02/2018)

Une chansonnette grinçante en désaccord avec ceux qu’il a choisi de flinguer au coin du bois: les vététistes.

C’est commode.

Mieux vaut s’attaquer à des jeunes à vélo impécunieux qu’aux cavaliers qui sont aussi légion dans le massif.

Écoutons la rengaine connue du Club Vosgien:

« Le Club vosgien est reconnu officiellement depuis 1921 comme ayant le monopole du marquage, balisage et traçage dans la forêt. Nous nous inscrivons dans un cadre réglementaire » , argumente Joseph Peter. « Le code forestier (art.163-6) interdit la circulation de véhicules sur les chemins de moins de deux mètres de large.

Ben voyons!

En matière de marquage, si j’en juge les utilisateurs, il y aurait beaucoup à dire…le monopole a bon dos!

Autre couplet qui découle du précédent:

Le VTT étant un véhicule sur le plan juridique, le vététiste doit pratiquer en dehors de nos sentiers étroits, inférieurs à un mètre. 

Pour ma part, je reste confiant, j’attends de voir si les communes vont tenter d’emboîter le pas du Club Vosgien en édictant des arrêtés d’interdiction…

Article en relation

 

Publicités

5 réponses sur « La petite musique du Club Vosgien »

    1. Le bon sens et le respect mutuel, ça n’existe plus. De toute façon, vu que ce sont des trucs subjectifs par essence, seule la réglementation fait foi. Or si « le code forestier interdit la circulation de véhicules sur les chemins de moins de deux mètres de large », l’honnêteté nous oblige à constater que le Club Vosgien a raison.

  1. Re-bonjour,
    Pas de soucis pour respecter la réglementation sauf qu’en l’espèce l’article cité du code forestier (art.163-6) – auquel je vous renvoie : https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000025244092&idArticle=LEGIARTI000026127995, ne fait pas mention d’une quelconque largeur…
    En creusant un peu la question j’ai trouvé un article sur le site de l’ONF qui fait mention de cette largeur et restriction de circulation dans certains contextes particuliers (secteurs très fréquentés, en forêt périurbaine et dans certains sites touristiques) : http://www.onf.fr/gestion_durable/sommaire/action_onf/accueillir/principes/20080215-162114-916944/@@index.html

    Je ne suis pas juriste, juste un peu curieux et j’aimerais savoir sur quoi s’appuie précisément ce responsable du club vosgien pour énoncer « ces interdictions » et les généraliser à tout le massif !

    Cordialement

    1. Effectivement, aucune mention d’une quelconque largeur dans l’article 163-6 du Code Forestier… Vélomaxou cherche à nous enduire en erreur, il ne vérifie pas ses sources ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s