Jour : 27 décembre 2019

Le Pudlo alsacien qui décoiffe

On connait Gilles Pudlowski pour ses critiques gastronomiques. Il est aussi journaliste et écrivain.

Né en Moselle, il avoue humblement ne pas parler le dialecte alsacien même s’il est fervent adorateur de l’Alsace du nord.

Il publie son dictionnaire amoureux de l’Alsace chez Plon et j’ai eu cette chance qu’on me l’offre à Noël.

Avec Pudlo, l’Alsace défile en ordre alphabétique de A à Z en 570 pages. Je dois l’avouer, je me marre car Gilles égratigne un peu au passage tout le monde.

Ciel, mon mari est muté en Alsace

En abordant le C de l’alphabet, petit clin d’œil à Laurence Winter (Nuée Bleue) qui a publié son bouquin quand je suis arrivé en Alsace il y a vingt ans. Pudlo se plait à citer Laurence Winter et les erreurs à ne pas commettre lorsqu’un « immigré de l’intérieur » rejoint la région.

Ne dites-pas  » les vins d’Alsace me donnent mal à la tête »

Dites  » les vins d’Alsace ont fait d’énormes progrès en vingt ans »

Bien entendu, ce genre de cliché n’a plus aucune légitimité aujourd’hui depuis que les vins d’Alsace attaquent le marché champenois avec ses Crémants. Je me marre encore.

Pudlo se plait aussi à citer Ungerer « l’Alsace, c’est comme les toilettes, c’est toujours occupé »

De Schlumpf à Grodwohl

Pudlowski écrit avec souplesse des choses pas toujours évidentes quand on sait que les frères Schlumpf avaient largement puisé dans la caisse pour constituer leur collection de bagnoles et que l’Ecomusée a maintes fois été renfloué par les deniers publics avant de devoir réduire la voilure

Ce qui est pratique avec Pudlo, c’est qu’on règle facilement ses comptes avec les sujets qui dérangent. Comme ici avec le musée Schlumpf et avec le Bioscope dont chacun sait ce qu’il en est advenu…

Bref, si l’envie vous prend de revisiter l’Alsace entre Noël et Nouvel An depuis votre canapé, offrez-vous le Dico Amoureux.

Dictionnaire amoureux de l’Alsace de Gilles Pudlowski chez Plon (desssins d’Alain Bouldouyre)