Jour : 9 juin 2021

Peoplemania

Aguigui Mouna

Moi aussi je sais faire people avec mon vélo. Il suffit pour cela que je me départisse de mon look-cyclo pour descendre au niveau de la rue. Un béret, un vélo crados bardé de décalcomanies avec une cagette sur le porte-bagage et des tendeurs partout, me voila devenu people-cyclo. Effet garanti!

Traverser la rue du collège suffira à vérifier que j’ai le look-coco: il suffira d’écouter les quolibets et d’observer les mains qui s’agitent en signe de reconnaissance. Je suis le prolo-cyclo.

Mais pour la classe politique, il en va tout autrement. On ne se déguise pas aussi facilement en politique-people. Notre cher président vient d’en faire les frais. Serrer les louches tout l’été, c’était son challenge. Aller au-devant de la France d’en bas n’est pas aussi facile que l’on croit.

Se prendre une tarte enfarinée comme notre gentil régional Rottner ou une tarte tout court lorsqu’on s’appelle Macron devrait suffire à rappeler qu’on ne s’improvise prolo du jour au lendemain. Il existe des prérequis. Chirac en avait saisi toutes les exigences. Macron pas encore!

Nos politiques feraient bien de se méfier de cette France chauffée à blanc qui sort péniblement de l’épreuve « gilets jaunes », de l’épisode retraites et du pensum Covid, car des effets rebonds sont toujours possibles.