Étiquette : amiante

Minenwerfer à Ammertzwiller

Mine allemande de 1915 à Ammertzwiller

Le 26 décembre 1914, le lieutenant Hans Killian occupe le village de Ammertzwiller avec ses hommes. Nous sommes sur la ligne de front qui sépare l’Alsace du Territoire de Belfort. Des galeries sont construites sous le village à 6.5m de profondeur et permettent aux soldats d’y vivre et de se déplacer sans être vus. Le principe s’appelle le Maagstatt du nom de son promoteur, le capitaine Maag.

lanceur de mine allemand (minenwerfer) Wikipédia

Les minenwerfer ressemblent à des torpilles tirées depuis des canons. Elles sont capables d’être lancées à 20 coups par minute au-dessus des tranchées adverses françaises.

En réplique, les Français inventeront le Crapouillot au milieu de l’année 1915.

Il existe à Ammertzwiller un sentier de mémoire où l’on peut trouver toutes les explications relatives à ces mines et aux galeries creusées aux abords du village.

Derrière ce grillage subsiste un immense cratère causé par l’explosion des mines destinées à détruire les galeries adverses (derrière le lotissement à Ammertzwiller)

Parti en matinée, j’ai échappé aux rafales de vent et à la pluie. Ce n’est qu’à Wittelsheim sur la piste cyclable que le vent et la pluie ont commencé à se manifester, mais j’étais presque arrivé.

Pompe à incendie de Leimbach. Avant d’aborder la grimpée à Rammersmatt, cette pompe allait-elle être prémonitoire?

Non, une fois débarrassé de cette grimpée de Rammersmatt, je me suis senti motivé. Il est vrai que commencer par une côte « à froid » n’est pas recommandé.

A Sentheim, j’ai pris les Soppe, puis Gildwiller, Galfingue et plein nord jusqu’à Wittelsheim. C’est grandement suffisant pour ce matin.

L’HLM de Wittelsheim a vécu. Il avait du être préalablement désamianté.
l’immeuble en cours de désamiantage le 29 novembre 2018
démolition d’une tour à Wittelsheim en 2013, la pelleteuse a été incendiée par la suite
démolition en juillet 2008 d’une première tour

https://www.openrunner.com/r/9558762


Publicités

Tour de France

 

france
Mon Tour de France sans quitter l’Alsace

Aujourd’hui j’ai fait le Tour de France à vélo.

En un peu plus de deux heures.

C’est dire la performance!

J’ai évité les Hauts de France (trop plats) et la Savoie (trop pentue), mais en Bretagne je me suis appliqué à suivre la côte.

Les embruns du coté de Douarnenez m’ont donné l’impression de flotter dans une brume cotonneuse.

Pas de bonnets rouges rencontrés.

Images…

img_0019
A vous de trouver…

img_0020
Calme plat dans ce petit port qui sent le varech

img_0026
Nantes, les emballages de Christo

img_0088
La Rance à marée basse