Étiquette : Leimbach

Aspach-Michelbach, des nouvelles…

Aspach-Leimbach, une piste en dégradation avancée du fait des engins agricoles

Constatant sa dégradation permanente et avancée, j’ai écrit à la Mairie d’Aspach-Michelbach au sujet de la rue du traîneau. Réservée aux engins agricoles et aux vélos, cette voie permet de rejoindre Leimbach et elle est très empruntée par les cyclistes du fait qu’elle permet d’éviter la D103.

Monsieur le Maire a l’amabilité de me répondre.

fac-similé de la lettre reçue de la mairie d’Aspach-Michelbach

Beaucoup d’informations en deux lignes qui laissent planer le mystère…

  • un schéma cyclable dont on ignore tout, quand et avec qui sera t-il discuté?
  • de nouveaux accès, où? et quand?
  • l’entretien d’anciens tronçons, quels tronçons? nous n’en connaissons qu’un en l’espèce celui de la rue du traîneau.

Finalement, j’en arrive à admirer l’art épistolaire de cette missive qui dit tout et rien à la fois.

revoir mon article sur l’état de cette piste en date du 12 août 2020

Minenwerfer à Ammertzwiller

Mine allemande de 1915 à Ammertzwiller

Le 26 décembre 1914, le lieutenant Hans Killian occupe le village de Ammertzwiller avec ses hommes. Nous sommes sur la ligne de front qui sépare l’Alsace du Territoire de Belfort. Des galeries sont construites sous le village à 6.5m de profondeur et permettent aux soldats d’y vivre et de se déplacer sans être vus. Le principe s’appelle le Maagstatt du nom de son promoteur, le capitaine Maag.

lanceur de mine allemand (minenwerfer) Wikipédia

Les minenwerfer ressemblent à des torpilles tirées depuis des canons. Elles sont capables d’être lancées à 20 coups par minute au-dessus des tranchées adverses françaises.

En réplique, les Français inventeront le Crapouillot au milieu de l’année 1915.

Il existe à Ammertzwiller un sentier de mémoire où l’on peut trouver toutes les explications relatives à ces mines et aux galeries creusées aux abords du village.

Derrière ce grillage subsiste un immense cratère causé par l’explosion des mines destinées à détruire les galeries adverses (derrière le lotissement à Ammertzwiller)

Parti en matinée, j’ai échappé aux rafales de vent et à la pluie. Ce n’est qu’à Wittelsheim sur la piste cyclable que le vent et la pluie ont commencé à se manifester, mais j’étais presque arrivé.

Pompe à incendie de Leimbach. Avant d’aborder la grimpée à Rammersmatt, cette pompe allait-elle être prémonitoire?

Non, une fois débarrassé de cette grimpée de Rammersmatt, je me suis senti motivé. Il est vrai que commencer par une côte « à froid » n’est pas recommandé.

A Sentheim, j’ai pris les Soppe, puis Gildwiller, Galfingue et plein nord jusqu’à Wittelsheim. C’est grandement suffisant pour ce matin.

L’HLM de Wittelsheim a vécu. Il avait du être préalablement désamianté.
l’immeuble en cours de désamiantage le 29 novembre 2018
démolition d’une tour à Wittelsheim en 2013, la pelleteuse a été incendiée par la suite
démolition en juillet 2008 d’une première tour

https://www.openrunner.com/r/9558762


Leimbach, l’hécatombe

b_1_q_0_p_0
Sonneur à ventre jaune

Des centaines de batraciens sont morts écrasés ces derniers jours dans la montée de Rammersmatt (Haut-Rhin) en venant de Leimbach.

Certaines routes sont protégées.

A l’aide de filets disposés au bord de l’accotement, des bénévoles recueillent les tritons, salamandres, grenouilles et crapauds dans des seaux, puis les relâchent au petit matin de l’autre coté de la route. Poursuivre la lecture de « Leimbach, l’hécatombe »

Un parcours d’hiver à VTT

PC030008.jpg
Le tour du lac-réservoir de Michelbach, toujours apprécié des promeneurs à pied ou à vélo

Ce matin, moins un. Je m’habille avec quatre couches.

Peut-être une de trop car l’effet de froid n’est pas prononcé en l’absence de vent.

Vous aimerez peut-être mon mode hibernation les jours où je ne veux pas ressentir le froid à vélo… Poursuivre la lecture de « Un parcours d’hiver à VTT »

Thann-Hundsruck-Rammersmatt à VTT

Bourbach-le-Haut depuis le col du Hundsrück

Demain, mauvais temps annoncé.

Alors aujourd’hui, j’en profite vu que le temps est radieux.

Je voulais rallier le Plan Diebold, un truc facile et redescendre par la place du Roi de Rome. Poursuivre la lecture de « Thann-Hundsruck-Rammersmatt à VTT »

Etang du Wehr à VTT

Etang du Wehr

Je pars en longeant la Doller.

Terrain connu, mais à Lutterbach je quitte les berges trop boueuses. Poursuivre la lecture de « Etang du Wehr à VTT »

On a eu chaud et soif

Michelbach, la sécheresse se fait sentir sur les végétaux

Fallait-il une journée de bosses aussi intenses par cette grosse chaleur?

Bon, on a un peu « ramé » dans les côtes sans toujours trouver l’ombre salutaire là où on l’aurait aimée.

D’abord Michelbach. Pourquoi pas! Poursuivre la lecture de « On a eu chaud et soif »

Col de Teufelsgrund à VTT

Le Grand Ballon depuis le chalet Zuber avec Geishouse à mi-pente

Le col de Teufelsgrund (trou du diable) (618m) est le petit frère du Hundsrucker (dos du chien) (748m).

Il relie la vallée de Thann à la vallée du Bourbach. Poursuivre la lecture de « Col de Teufelsgrund à VTT »

Roderen-Rammersmatt

Roderen et Rammersmatt sont les exercices préparatoires à la montagne.

Le plus indigeste est d’y aller et de revenir.

Aller à Reiningue, puis Schweighouse, Aspach le Bas, le Haut…souvent avec le vent de face de sud ouest. Poursuivre la lecture de « Roderen-Rammersmatt »

Matin gris

Ce matin, 14 juillet, il faisait frais. Tout juste 12°C.

Et l’humidité résiduelle de la veille accentuait
l’effet de fraîcheur.

Si bien qu’on acceptait volontiers manches et coupe-vent.

Sur la route d’Aspach le Haut…


La stèle de Roland Esslinger est à la sortie de
Leimbach au bord de la route.

Roland Esslinger était journaliste sportif au journal
« l’Alsace » et lors d’un petit matin gris comme aujourd’hui,en 2006,
il est tombé de son vélo dans cette côte de
Rammersmatt que les cyclos de la région aiment tant…


Rammersmatt est toujours là, perdu dans sa verdure…


La montée à Bourbach est désertique, ce
matin.

La route n’est pas encore sèche après la
dernière pluie…


Au Hundsrück, il ne faut pas manquer de se retourner et de
contempler derrière soi combien la vallée du Bourbach
et plus loin de la Doller nous offrent un magnifique point de
vue…


Et une vue sur le chaume timidement
ensoleillé…