Aubrives-Valjoly

À Val Joly, je fais le touriste. Il ne fait pas chaud.

Étape de transition comme disent les compétiteurs.

Je n’avais que 48 km à accomplir pour rejoindre « les amis du randonneurs  » au plan d’eau de Valjoly situé dans l’Avesnois. À côté de Eppe Sauvage.

Je pars de bonne humeur à 8 heures.

D’abord une halte à Hierges, le village médiéval qui dort encore.

Mon cheval brinquebalant sur les pavés fait fuir les chats.

Seulement 15 degrés et vent d’ouest de face pour pénétrer en Belgique.

À Cousin déviation. C’est la foire aux puces.

9% la déviation ! Ça réchauffe.

Puis vient la nationale de Chimay ( La bière 🍺)…11 km de 4 voies, des rampes et du vent en plein nez.

À l’entrée de Chimay, je quitte par la droite aux éoliennes qui tournent plein pot.

Lompret. Un intermède médiéval qui plonge dans une gorge et qu’il faut regrimper.

Puis Froidchapelle. 13 km de rampes.

Enfin le Val Joly!

70 km et 900mle village de HiergesCouvin, sortie de la déviation Chimay. Devant la force du vent, j’oblique à droite le village de Lompret

le lac de Val Joly, terme du voyage.

Demain le retour par Charleville-Mézières

J’espère avoir du vent favorable…

Arlon-Aubrives

Je voulais voir la Wallonie. Je l’ai vue. Le pays est beau. Il ressemble au Sundgau: région d’élevage bovin et vallonnée. J’en sais quelque chose: au bout de 70 km j’avais déjà 1000 m de dénivelé!

Mais le problème rencontré n’est pas celui-là : c’est l’absence de tout commerce de bouche sur mon parcours.

Heureusement j’avais une 🍏 avec moi.

A 13h15, enfin une auberge!

L’auberge du Moulin à Belvaux. Je suis le seul client mais c’est bon.

Ici on regarde TF1.

J’ai donc droit à JP Pernaut qui inaugure le plus beau marché de France à Sanary!

Bon, je reprends la route et je sors de la trace prévue pour rejoindre la pointe de Givet.

Un kilomètre avant Givet : une tortue!

Elle veut traverser.

Le trafic est soutenu et je n’ai pas d’accotement…

Moi bon prince, je mets le vélo au fossé et j’attrape l’animal pour le faire traverser.

J’arrive à Givet.

Centre commercial et…clinique vétérinaire.

J’entre…raconte l’histoire et le veto me tend un sac pour aller la chercher.

Je tombe des nues.

J’y retourne et ramène la bête le sac au guidon.

L’animal n’est pas pucé, le veto est embarrassé.

Je pars.

Givet est beau avec sa citadelle et la Meuse majestueuse.

Mais pour un cycliste, mieux vaut se faire tout petit.

Aujourd’hui 127 km et 1400 m.

Le temps est lourd ce soir et je crains les orages demain.

les fraises du marché d’Habay la Neuve 3 raviers pour 10,50&

le paysage verdoyant de Wallonie ceci est une boîte privée. La poste a encore la cote là-bas le pays des sabotiers. La région a des atouts mais le tourisme semble peu prisé. Dommage!à midi, je ne trouve que cet abri pour acheter du pain, mais je n’ai pas de monnaie cherchez l’erreur…eurêka une auberge appétissante assiette !quoi qui y’a dans mon sac?elle veut traverser la nationale, l’imbécile Givet. Cyclistes à éviter la veille de fête la Meuse et la fée électricité de Chooz Aubrives terme de ma randonnée du jour

Metz-Arlon

Mes deux coups de cœur de la journée seront pour les belles pistes cyclables.

Celle de Charles le Téméraire entre Metz et Thionville le long de la Moselle qui est devenue un beau fleuve navigable après sa petite source de Bussang.

Celle dite des Trois Cantons au Luxembourg.

Évidemment j’ai bavé devant la qualité des équipements routiers luxembourgeois et belges, comme si la France était devenue sous développée.

Les cyclistes croisés au Luxembourg me disaient « moien « …j’ai compris qu’il s’agissait du dialecte qui veut dire morgen.

Quand je suis arrivé en Belgique, le premier habitant qui bêchait son jardin et avec qui j’ai eu quelques échanges était tout étonné de découvrir mon périple.

Vous avez des batteries ?

Non, seulement mes jambes.

Mon traceur m’avait réservé un bel itinéraire champêtre et m’a évité de chercher ma route. Y compris en Belgique où je n’avais pas de fond de plan.

Maintenant je vais aller faire un tour à pied dans Arlon.

Bon passons aux images de cette journée qui fut belle et chaude.

104km et 950m

Centrale EDF de la Maxe la Moselle canalisée vers Thionville débarquement d’une motoThionville rué Grommerch au Luxembourg les boîtes aux lettres font partie du prestige de l’habitat À Esch sur Alzette de l’eau fraîche au cimetière deux euros la brouette au cimetière je quitte Esch par une belle piste en sous bois château à Sanem signalétique vélo luxembourgeoisej’entre en Belgique la maison du jardinier Arlon. Aujourd’hui j’ai bien géré même en prenant 15 bornes de rab sur les prévisions.

Demain cap sur la pointe de Givet

%d blogueurs aiment cette page :