Aubrives-Valjoly


À Val Joly, je fais le touriste. Il ne fait pas chaud.

Étape de transition comme disent les compétiteurs.

Je n’avais que 48 km à accomplir pour rejoindre « les amis du randonneurs  » au plan d’eau de Valjoly situé dans l’Avesnois. À côté de Eppe Sauvage.

Je pars de bonne humeur à 8 heures.

D’abord une halte à Hierges, le village médiéval qui dort encore.

Mon cheval brinquebalant sur les pavés fait fuir les chats.

Seulement 15 degrés et vent d’ouest de face pour pénétrer en Belgique.

À Cousin déviation. C’est la foire aux puces.

9% la déviation ! Ça réchauffe.

Puis vient la nationale de Chimay ( La bière 🍺)…11 km de 4 voies, des rampes et du vent en plein nez.

À l’entrée de Chimay, je quitte par la droite aux éoliennes qui tournent plein pot.

Lompret. Un intermède médiéval qui plonge dans une gorge et qu’il faut regrimper.

Puis Froidchapelle. 13 km de rampes.

Enfin le Val Joly!

70 km et 900mle village de HiergesCouvin, sortie de la déviation Chimay. Devant la force du vent, j’oblique à droite le village de Lompret

le lac de Val Joly, terme du voyage.

Demain le retour par Charleville-Mézières

J’espère avoir du vent favorable…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s