Vous avez le droit de ne pas répondre…


Les téléprospecteurs ne manquent pas d’audace.

L’internet est truffé de ce genre d’histoires qui ont le mérite
d’irriter ceux qui en sont victimes à leur domicile.

Fini le porte à porte, fini le tirage de sonnette.

Il suffit d’entrer chez vous par les fils du téléphone…et de
dérouler son scénario de téléprospection…

Certains croient même pouvoir nous tirer les vers du nez avec ce
stratagème mieux que si vous étiez en garde à vue…

Heureusement, on a (encore) le droit de ne pas répondre…ou
d’entrer dans le jeu de la conversation à sa
manière.Par exemple en ne tombant pas dans le piège du « oui » de
consentement.

« Allo? »

« Bonjour Monsieur, je suis Valérie Bercot du cabinet
Nielsen…. »

« Vous êtes bien Monsieur Vélomaxou? »

« Oui! »

« Vous avez sans doute entendu parler de Plan d’Epargne Retraite,
de placements de capitalisation, ….? »

« Oui! »

« Alors êtes-vous intéressé par l’un ou l’autre de ces
produits?… »

« Non! »

« Non?…vous n’êtes pas intéressé? »

« Non! »

 » Pourrions-nous faire le point de votre dossier….vous êtes
bien marié?… »

« ça ne vous regarde pas!… »

« Vous avez le droit de ne pas répondre…. »

« Oui, je vais même mettre fin à cette conversation; au revoir
Madame »

Le toupet et l’indiscrétion des organismes de sondage et de
télévente sont sans limites.

La seule solution: raccrocher!

En revanche, il est difficile d’échapper aux pages internet qui
incrémentent des publicités en lien avec vos goûts.

En cause, Google, qui surveille tout ce que vous cherchez sur le
net et vous affiche pendant des semaines les revendeurs de pneus
Schwalbe que vous avez déjà achetés.

Dans le même ordre d’idée, mais de façon plus anecdotique,
d’autres escrocs amateurs vous sollicitent  par messagerie
interposée pour obtenir vos numéros de comptes bancaires en se
faisant passer pour le gestionnaire de votre banque.

On est priés de fournir les mots de passe qui vont avec.

Et sans délai…cela va de soi!

Ces délinquants cybernautes peuvent être cependant facilement
débusqués: leurs message sont truffés de fautes d’orthographe.

Encore heureux!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s