Mulhouse, ville vélotouristique!


  • Créon (33)
  • Nice (06)
  • Albertville (73)
  • Digne-les-Bains (04)
  • Bourbon-Lancy (71)
  • Aix-les-Bains (73)
  • Communauté d’agglomération « Sénart Ville Nouvellle » (77)
  • Bordeaux (33)
  • ….Mulhouse (68)

Ravi de l’apprendre!

Mulhouse sera donc la huitième collectivité territoriale labellisée ville cyclotouristique à avoir mordu à l’hameçon de ce label mis en place par la FFCT en novembre 2009.
C’est ce qu’on apprend dans le Presse locale. (DNA 13 juillet).(voir Nice au rang des villes labellisées FFCT est assez cocasse quand on sait les encombrements de la ville et sa pollution automobile)

Gageons qu’avec une tel label, la ville de Mulhouse sera envahie la saison prochaine par les cyclo-campeurs aux terrasses des cafés de la place de la Réunion!

Ça fera beaucoup rire dans le milieu cyclotouristique local que je connais bien pour son aversion à rouler en ville et qui connait la dangerosité des abords de la ville et de l’agglomération.
La FFCT a donc trouvé trois cyclotouristes complaisants  recrutés à la hâte pour se prêter à cette parodie d’inauguration dans le journal local.
Ainsi donc, la ville de Mulhouse aurait réussi, contre toute attente, à obtenir ce label délivré par la FFCT alors même que le cahier des charges est draconien et que la FFCT peine à le  vendre?

Il est vrai que disposer du petit panonceau à l’entrée de la ville n’est pas donné: 2000 euros par an pour les villes de plus de 50.000 habitants!

voir le cahier des charges des villes cyclotouristiques
Rien que pour l’accueil des cyclotouristes, ce cahier des charges impose par exemple un point d’accueil…
Il pourra se situer à la mairie, à l’Office de tourisme, au Syndicat d’initiative, au siège de l’Etablissement public de coopération intercommunale (EPCI), …
Celui-ci devra :
• mettre à disposition de la documentation (fiches circuits, restaurations,
hébergements…),
• disposer d’un stationnement vélo à proximité,
• posséder un kit de réparation vélo de première nécessité,
• afficher une signalétique sur les points d’accueil (kit fournit par la FFCT),
• avoir des horaires adaptés suivant la période (basse ou haute saison).

Sans parler des obligations à l’égard des cyclistes de passage…

Un ou plusieurs point(s) d’hébergement avec un emplacement sécurisé pour les vélos.
Restauration proposant des horaires et menus adaptés, paniers repas et stationnement des vélos à proximité.

Je vais derechef aller à l’Office de Tourisme voir si la ville remplit bien ses engagements…

Pour le reste, on peut faire confiance à la ville de Mulhouse…A raison de 2000 euros par an versé à la FFCT, ce label a semble t-il été plus facile à obtenir que d’améliorer la circulation des cyclistes au quotidien.

autre article sur le sujet

Publicités

Une réponse sur « Mulhouse, ville vélotouristique! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s