J’ai lu Cyclotourisme de novembre


La revue de la fédération de cyclotourisme de novembre est parue.

Honneur aux féminines, la revue revient largement sur Toutes à Paris.

Ce mois ci, c’est la ministre des sports, Valérie Fourneyron, qui prend la plume de l’édito.

Langage convenu sur le vélo, et bla et bla et bla…Passons!

Les lecteurs prennent la plume et l’un deux raconte comment il s’est fait piquer son vélo à la Semaine Fédérale avec quatre autres participants dans l’enceinte de l’internat du lycée de  Niort pendant leur sommeil…Comme quoi l’école mène à tout. Même à la délinquance.

Il faut le reconnaître, Cyclotourisme commence à s’intéresser au vélo urbain. Il est temps!

Osez Paris!

Ainsi un grand article sur le vélo dans les rues parisiennes avec des conseils pour échapper à tous les chausse-trappes de la capitale.

Un article sur la traversée du massif vosgien en VTT où le club de Wasselonne a apporté des améliorations sur le tronçon Saverne-Obersteigen (ISBN : 2-9524417-1-5)

Coup de patte aux centcolistes

Une lettre ouverte aux chasseurs de cols de Yannick Hinet un peu vachelarde vis à vis de ceux de la Confrérie qui se transportent l’hiver dans l’hémisphère sud qui « à défaut de déplacer les montagnes se déplacent vers d’autres montagnes ».

Jean-Louis Rougier, notre kiné rebouteux, s’attaque ce mois à nos ménisques et décortique nos protéines…

 

XXcycle à l’honneur

La société toulousaine se spécialise dans le vélo randonneur de la Fahrradmanufaktur, série TX et série T.

De bons gros routiers pour se trimballer avec un lourd barda.

J’ai un faible pour le modèle TX400 avec ses roues de 26 pouces.(cliché ci-dessus)

Dématérialisation de la licence FFCT

C’est à l’étude pour 2014. A l’instar des autres fédérations sportives, il est question de ne plus envoyer la licence autrement que par mail.

Gain de papier et de frais d’envoi, certes!

Chaque édition annuelle de licences coûte 46000 euros à fabriquer et…20.000 euros à expédier soit 66.000 euros au total

Mais, il va falloir imprimer soi même un facsimilé chez soi pour aller pointer aux randos du dimanche matin.

L’économie n’est donc pas évidente pour tout le monde puisque le coût d’impression sera supporté par le licencié.

Le prix de la licence devrait donc logiquement baisser d’environ 50 cents…chiche!

Les casques

Au chapitre du matériel, un article fort documenté sur les casques new-look dont un modèle pliant et un autre en carton (!) ainsi que sur l’éclairage.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s