Collectivité Territoriale d’Alsace, le doute subsiste…


La Presse régionale d’Alsace monte au créneau.

A douze jours du referendum sur la création d’une Collectivité Territoriale d’Alsace (CTA), chaque bord campe sur ses positions.

Cette employée du Conseil Général du Haut-Rhin rencontrée le week-end dernier me confiait que sa crainte était grande de voir son emploi à Colmar menacé si par malheur la CTA voit le jour.

Voila donc des électeurs en puissance qui objectivement sont fondés à voter non.

Le Conseil Général du Haut-Rhin, ne l’oublions pas, c’est 2250 employés qui a un titre ou un autre ont des raisons de craindre « les compressions » d’effectifs. Comme dans le privé quand les entreprises se marient.

Et puis, il y a parmi les partisans du non, ceux qui rechignent à voter oui à un projet inconsistant qui peine à convaincre et qui, justement, n’affiche aucune économie substantielle.

Je le confesse, j’ai pendant des semaines attendu que les initiateurs de ce projet nous précisent leurs intentions.

En vain.

Comment les trois conseils actuels qui dépensent actuellement 2,75 milliards (1375 euros par habitants) vont-ils réduire les dépenses qui pèsent sur nos épaules de contribuables?

Nous attendons toujours la réponse…

Comment un citoyen un tant soit peu avisé de la chose publique peut-il admettre qu’une réunification de  nos moyens ne génère aucune économie?

Où va passer notre argent?

Il faut se rendre à l’évidence, ce projet va entraîner des dépenses nouvelles pour notre collectivité d’Alsace; mais aucun élu impliqué n’ose l’avouer.

Sauf…Charles Buttner, l’un des trois promoteurs de ce projet et Président du CG68, qui l’affirme « ni économies, ni simplification ».

Pire, le personnel politique pléthorique, 122 élus, restera identique et sera dispersé dans une incroyable usine à gaz comme le schéma ci-dessus le suggère.

Du coté des appareils politiques, beaucoup d’arrières pensées.

Avec commencer par les régionalistes de tous poils, y compris les Verts, ravis d’enfoncer un coin dans l’unité républicaine.

Il faudra donc attendre le soir du 7 avril pour savoir si les citoyens vont voter un blanc-seing à nos décideurs locaux, apprentis sorciers d’un soir.

Oui ou non à la Collectivité Territoriale d’Alsace, le sondage

Mes autres articles en relation:

Conseil d’Alsace, oui si…

Collectivité Territoriale d’Alsace, l’usine à gaz

Conseil Unique d’Alsace, le Volapuk des Verts

Autre blog sur le sujet…

des éléments pour débattre

Une réponse sur « Collectivité Territoriale d’Alsace, le doute subsiste… »

  1. Vous en avez de la chance, vous les Alsaciens !
    La bière, la choucroute, Fessenheim et bientôt la Collectivité Territoriale d’Alsace !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s