Un drôle de zèbre


Les publicitaires aiment le vélo.

Marc Jacobs, la marque de produits de luxe, met en scène une femme en tenue zébrée allongée devant un vélo Orbéa.

Pourquoi pas!

L’important, ce ne sont ni la femme, ni le vélo, mais les lunettes.

Ce charmant mannequin ne devrait pas avoir de mal à pédaler avec ses cales-pieds de fort bon niveau.

Ceci dit, faire la sieste ainsi ne doit pas être très confortable.

Il est toujours émouvant de constater combien le vélo réputé nous faire suer est emprunté dans les images lascives de la publicité pour véhiculer charme rétro et farniente.

Marc Jacobs s’est aussi illustré par des publicités autrement plus shocking

Publicités

Une réflexion sur “Un drôle de zèbre

  1. L’important, ce ne sont ni la femme, ni le vélo, mais les lunettes.

    Logique : A Berne, on appelle les lunettes « s’ Nasevelo »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s