Étiquette : publicité

La pub vélo d’antan

Le vélo ne fait plus rêver. Imagine t-on des écrans publicitaires à la télé vantant telle ou telle marque de vélo? Non, bien sûr!

Aujourd’hui seule l’automobile se dispute les plages de pub.

Au début du siècle dernier, les affiches publicitaires étaient de véritables œuvres d’art capables d’introduire du rêve dans les scènes de la vie quotidienne.

Vous aimerez peut-être parcourir ce site de belles affiches

Article en relationet cet autre

Il s’appelle Marco

cci23032018-e1521791472703.jpg

Je vais faire l’ingénu.

Voici donc une pub glissée dans mon journal de ce matin.

Marco Tozzi est juste comme ça est-il écrit.

Un Marco aussi transgénique, on s’y laisserait presque prendre. Poursuivre la lecture de « Il s’appelle Marco »

Le vélo ou la pharmacie?

spedifen.jpgLes labos l’ont très bien compris: se servir du vélo pour vendre ses médicaments est porteur d’une image moderne et valorisante.

Comme en témoigne cette pub des laboratoires Zambon qui mettent en scène un vélo sortant d’une boite de Spedifen 400mg Poursuivre la lecture de « Le vélo ou la pharmacie? »

Internet, comment je fais le ménage?

Quelque chose cloche ce matin, mais quoi?

On l’a tous éprouvé en ouvrant son ordi, subitement l’écran n’est plus celui de la veille.

C’est une question à laquelle nous sommes souvent sans réponse. Poursuivre la lecture de « Internet, comment je fais le ménage? »

Presse en ligne, un marché en devenir?

Avec l’effondrement de ses recettes publicitaires (plus de 8% en 2013), le modèle économique des quotidiens et des hebdos papier peine encore à convaincre. Poursuivre la lecture de « Presse en ligne, un marché en devenir? »

Vélo-sandwich

On connaissait déjà les hommes-sandwich déambulant sur les trottoirs des grandes avenues, voici venir à présent les vélos-sandwich.

Avec de la pub fixée sur votre vélo, dans le centre du cadre, les roues, le porte bagage, vous allez être rémunéré jusqu’à 200 euros par mois.

A la condition de vous promener assez longtemps toutefois en ville.

Le vélo-sandwich, les compétiteurs le connaissent déjà.

Ils ne devraient donc pas avoir de problème pour se reconvertir, une fois la retraite venue.

à lire dans 20 minutes Nantes

Défilé de mode au Cyclo-Club Kingersheim

Le Cyclo Club Kingersheim (CCK) dans la banlieue de Mulhouse est
un des plus grands clubs FSGT de la région.

Un des plus dynamiques aussi.

C’est le 1er mai que le CCK avait choisi pour dévoiler ses
nouvelles tenues cyclistes ainsi qu’un nouveau
logo.

 

Avec un nouveau look fort visible sur la route, la tenue est
déclinée en version été/hiver et homme/femme.

Les heureux sponsors sont:

EDF/Tracorhin/Renno/Cappellero/P M Service/Ehrard/Cycles Reverdi
Leicht/6 and 8.

Rappelons que la question de la publicité ne se pose plus à la
FFCT depuis qu’une charte interdit le port de vêtements
publicitaires au sein de l’organisation.

 

Le kidnapping du vélo par l’image

L’image véhicule nos émotions et stimule notre imagination.

C’est ainsi que certains blogueurs ne se servent que de l’image,
persuadés que l’écrit est superflu. Ou alors parce qu’ils pensent
s’adresser en priorité à des illettrés?…ou parce qu’ils ne savent
pas écrire eux-mêmes?

Dans la presse, le pouvoir de l’image est bien connu aussi;
« le poids des mots, le choc des photos » célèbre slogan de
Paris-Match est encore dans les mémoires.

Télérama et le
vélo-boulot

Ici l’hebdomadaireTélérama a choisi d’illustrer son
article consacré aux métiers des loisirs avec un cycliste et
quelques objets.

Pourtant, en lisant l’article de 28 pages, point de vélo, point
de cycliste!

L’illustrateur (de talent) se serait-il  trompé? ou bien a
t-il laissé libre cours à son imagination en assimilant vélo et
boulot de loisirs?

On ne le saura pas…

Vélomaxou n’ira pas jusqu’à dire que
Télérama instrumentalise ses lecteurs plutôt « intellos » en
assimilant d’abord « vélo et loisir » plutôt que « vélo et boulot ».
Non, Vélomaxou ne le dira pas!

D’ailleurs le « vélo-boulot », Télérama ne l’a pas
évoqué. C’est bien la preuve qu’il n’existe pas. Pour
Télérama.

« Le Coffret à
Tentations: je le veux! »

De l’image informative à l’image publicitaire, il n’y a qu’un
pas.

Elles ont en commun d’obéir toutes aux mêmes préceptes.


Publiée par des femmes et pour des femmes dans le magazine
Fémina, cette pub vante les bienfaits (supposés) des
produits de beauté Clarins.

On ne pourra pas taxer Vélomaxou d’être sexiste…

C’est l’exemple même de l’image suggestive: cette femme
enfourche son vélo dans une tenue très légère et peu appropriée à
une balade en vélo…

« Rondeurs rebelles, peau relâchée et sans tonus? »
interroge la pub…Cette question s’adresse à vous mesdames. Pas à
la nimphette en photo sur la pub Clarins.

Son regard tourné vers « le programme Clarins », à
savoir: l’Huile  Tonic, le Lift-Minceur Haute
Définition
et enfin  le Baume Corps Super
Hydratant
.

On sent bien que cette jeune femme hésite…Va t’elle
« succomber au trio de choc qui conjugue efficacité et
volupté
« , va t’elle « chouchouter son corps…avec des
soins « câlins » » (offre valable pour seulement 65 euros
d’achats)…
et laisser tomber son vélo qui risque de la faire
transpirer sous les aisselles?

N’y voyez pas de magie!

L’image obéit à des codes: comment se déplace notre oeil sur
cette publicité Clarins?

Faites le test! (avec une femme de préférence, pour être sûr
que le test n’est pas faussé par un regard d’homme)

1/ le premier regard va vers la femme sur le vélo

2/ les yeux se dirigent ensuite vers les produits
Clarins

C’est de cette manière que le vélo est détourné de son usage
premier.

« La société des cyclistes » devrait demander des royalties à la
société Clarins pour usage détourné de l’image du
vélo.

Les hommes sandwich

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Les hommes sandwich

Cliché Buzzeum

Ils se disputent pour mettre de la publicité sur leurs maillots
de clubs.

Les cyclistes sandwich.

Maxou se demande toujours ce qui les guide.

Est-ce l’envie de singer leurs homologues professionnels, pour
mieux faire penser à des coureurs?

Est-ce le besoin conscient (?) de porter des marques et donc de
participer activement au consumérisme bénévolement?

Ou bien n’est-ce qu’une acceptation tacite à véhiculer une image
de marque en contrepartie d’une sponsorisation?

Les tractations vont bon train; GDF Suez ? Ah, non! pas
eux, ils sponsorisent déjà la FFCT.

Bon, alors EDF?

Oui, l’agence locale d’EDF a cassé sa tirelire pour
qu’on la voit bien de dos sur les maillots. Il reste
Vivarelli, le peintre du coin de la rue…Où le mettre?
sur les manches? ou plutôt sur le col?

Oui, sur le col, il sera bien Vivarelli.

Et les saucisses Schmutz? Oui, où les mettre les
saucisses?

Juste sous la fermeture éclair, sur l’estomac?

Oui, sur l’estomac, les saucisses!

Bon, passons aux transports Langsam…Il veut qu’on
mette un camion, le père Langsam; le sérigraphe prend plus
cher…Bon alors OK pour un « 40 tonnes Volvo » de chez
Langsam, mais petit, le camion, et sur les épaules, le
tracteur à l’épaule droite et la remorque à la gauche.

Bon alors, récapitulons! l’EDF, le peintre, les
saucisses, les camions…il nous reste une petite place sur les
poches- dos…On pourrait peut-être y coller le Conseil
Général

Oui, le Conseil Général du Haut-Rhin, y serait bien sur
les poches-dos. En plus à L’Ardêchoise, on sera reconnu de
loin.

 

 

 

Surveillance rapprochée

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Surveillance rapprochée

Vélomaxou a ce privilège, celui d’être lu aussi par tous les les
publicitaires chargés de vous vendre le produit supposé vous
convenir. Ce qui lui vaut les assuidités des marchands de bonheur
en tous genres, agences de rencontres, lieux de villégiatures,
marchands d’accessoires cyclistes…et d’autres plus
inattendus…Un vrai bazar de l’Hotel de Ville!

Hier, je parlais de lampes à LED et… aussitôt les fabricants
m’emboîtaient le pas en bas de mes récits.

Aujourd’hui, je suis poursuivi par les vendeurs de panneaux
photovoltaïques depuis que j’ai évoqué les panneaux solaires de
Zinken.

L’imagination des publicitaires est vraiment sans bornes!…

A propos de panneaux, si vous voulez remplacer vos petites
jambes par des panneaux solaires, un professeur Nimbus a déjà tout
prévu et c’est ici.

De quoi vous propulser à 30 à l’heure en haut du Hundsrück sans
être essoufflé!

On peut toujours rêver. Non?

 

Le succès d’une formule

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Le succès d'une formule

En cette fin d’année, un petit bilan s’impose.

Vélomaxou a ses fidèles parmi ses lecteurs, ceux de la première
heure, ceux qui sont souvent ses camarades de balades ou ceux que
l’on croise sur les routes d’Alsace et ceux qui partagent mes
valeurs.

Qu’ils soient ici remerciés pour leur attachement à mes
chroniques.

Mais Vélomaxou a aussi des visiteurs insoupçonnés qui font que
mon blog est aujourd’hui illustré de publicités les plus variées et
inattendues.

Il en est ainsi actuellement des fabricants de LED
depuis que j’ai évoqué ce sujet et aussi de SFR,
l’opérateur téléphonique.

Je vous rassure: je ne perçois pas de commissions. Hélas pour
moi!

Mais si Vélomaxou est aujourd’hui l’objet de ces attentions
publicitaires, c’est d’abord en raison de son lectorat et de son
succès.

Je vous dois les chiffres:

En 2007, Vélomaxou a rencontré 4319 visiteurs et 14595
consultations d’articles…et en 2008, à ce jour, il y a eu
15576 visiteurs et 29971 consultations!!!
(chiffres fournis par l’hébergeur « blogsport »)

A tous mes amis lecteurs, je souhaite de bonnes fêtes de fin
d’année. Et vive 2009!