VTT, j’emporte quoi?


C’est la balade de l’après-midi.

Je pars en local, alors j’emporte rien!

Je rencontre parfois des vététistes complétement démunis dès lors qu’ils sont en panne.

Pneu à plat, alors on pousse…

En plus aujourd’hui, on a le téléphone; c’est pratique: on viendra me chercher.

Admettons!

Moi, je traîne 750 grammes sur mon dos.

Je suis du genre à ne pas vouloir manquer. Peut-être une réminiscence de mes années d’après-guerre où l’on gagnait des kilos de sucre sur les fêtes foraines? Je plaisante.

J’ai fait l’inventaire…

C’est l’occasion de se poser les questions de l’utilité ou non des objets emportés.

Après à boire, à manger, un mouchoir propre pour mettre sur une plaie, une carte (ou un GPS) si on ne connait pas le terrain et un imperméable si le temps menace, il reste l’outillage…

Bien sûr, on peut rouler deux heures sans boire, ni manger…et aussi oublier son imperméable; s’il pleut, on sera juste mouillé et il n’est pas interdit de s’abriter.

Inventorions ce que je place  dans la poche contiguë à ma bâche à eau et qui y reste à demeure…

1/ un sac plastique solide dans lequel, emballés, mes objets resteront bien au sec…sauf si je m’étale dans une mare! Si, si, ça m’est arrivé…

2/ un jeu de démonte-pneus (certains pneus se démontent et se remontent à la main, d’autres pas)

3/ une boite de rustines avec colle et râpe (ça peut toujours servir si j’ai pas vu une épine en remontant)

4/ une couverture de survie (pas pour moi, mais pour celui que je pourrais rencontrer inanimé au pied de son vélo et si je dois attendre des secours)

5/ une chambre à air de préférence à la taille convenable, avec la bonne valve et non crevée, siouplait, la chambre!

Même si vous roulez avec des pneus sans chambre où le risque de crevaison est minime.

6/ une pompe pour gonfler le pneu autant de fois qu’on voudra…oui, je sais, il y a aussi les bombes de CO2, mais une fois que la bombe est vide, qu’est-ce qu’on fait? on prend la seconde, msieur! … pour la pompe, penser au bon embout Schrader ou Presta? ou Dunlop? ou Regina?

7/ un outil multiple comportant un dérive-chaîne. A ce sujet, il faut savoir qu’une chaîne cassée ne nécessite pas systématiquement de posséder une attache rapide pour réparer (voir la fiche technique des Fous d’Huez 2001).

8/ une patte fusible de dérailleur; c’est du luxe tant qu’on ne l’a pas encore cassée.

9/ la petite pièce de 1 centime d’euro?…c’est pour obturer une sortie de ma pompe à deux embouts (mais chut!)

Pas de mauvaises blagues!

Je le répète: cet article ne s’adresse qu’à ceux qui veulent un peu « défricher le terrain » en demi-journée.

On ne part pas qu’avec ça en montagne tout seul si l’on doit bivouaquer.

Il faut en plus du linge adaptable au contexte climatique évolutif, de l’eau en conséquence, de la nourriture et du matériel de soins, couteau et lampe (crèmes, pansements, lunettes de soleil,…)

Devinez ce qui manque!…

Depuis que j’ai vu hier un vététiste qui avait fendu son pneu sur un sentier escarpé, j’ai ajouté

– une dixième pièce au contenu de mon sac de dépannage, un emplâtre en caoutchouc découpé dans une vieille chambre à air…ou mieux un morceau de pneu usé

– et aussi une petite pince à épiler pour retirer les épines avant de mettre la chambre neuve!

– un mini tube de loctite (3gr) si pneu sans chambre pour boucher les trous qui fuient trop…certains trainent avec eux un flacon de liquide préventif, mais bon!…

– ainsi qu’un vieux jeu de plaquettes de freins.

Ce qui fait 14 articles avec le petit chiffon où on peut poser les pièces sans les perdre dans l’herbe ou dans les cailloux et qui permet ensuite de s’essuyer.

Le luxe, c’est la serviette autonettoyante en pochette à condition de penser à la renouveler.

Toute autre suggestion est la bienvenue.

Publicités

3 réponses sur « VTT, j’emporte quoi? »

  1. En ce qui me concerne, j’emmène toujours de quoi boire un canon, de quoi photographier un canon (et une batterie de rechange) et de quoi draguer un canon (mais, là, l’âge de décrépitude arrivant, je suis de moins en moins efficace)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s