Gentils organisateurs de randonnées


Truc Muche et Truc Machin sont heureux de vous accueillir à la Transpyrénéenne.

C’est écrit en toutes lettres sur votre site internet et sur les flyers que vous placardez sur les pare-brises

Vous êtes bon pour le tribunal si la Transpyrénéenne en question tourne au cauchemar.

Pourquoi?

Il faut bien comprendre qu’aujourd’hui la judiciarisation de notre société est partout et que le copinage ne suffit pas à régler les problèmes.

Surtout s’il y a mort d’homme.

Le cycliste chute sur un nid de poule.

C’est la faute à pas de chance.

Pas sûr!

Si le blessé se retrouve en fauteuil roulant, son assureur pourra vous poursuivre en recherche de responsabilité s’il doit lui verser une rente à vie.

Vous êtes un particulier et vous souhaitez organiser une sortie?

Méfiance!

Je vais peut-être casser l’ambiance de tous ceux qui se sentent pousser des ailes parce qu’ils pensent avoir une âme d’organisateur hors pair.

Surtout, méfiez-vous avant de vous lancer dans la mise sur pied d’une banale sortie voire d’un raid à vélo si vous n’êtes pas dans le cadre associatif.

Dès lors que vous emmenez un groupe avec vous hors de toute association, vous devenez « le sachant », c’est à dire le responsable.

Responsable sur vos propres biens des conséquences malheureuses qui pourraient survenir.

Dans la plupart des cas, il ne se passera rien de grave.

En revanche quand l’épreuve tourne mal, une chute en peloton, un accident, une invalidité ou pire un décès, vous risquez la recherche de mise en cause par l’assureur (un recours en responsabilité) de la personne lésée ou de ses ayants-droit.

A ce sujet, la Fédération Française de Randonnée Pédestre est formelle: en animant des randonnées, sans être constitué en association, une personne engage sa responsabilité au même titre qu’un animateur dans une association mais elle est directement responsable, sur son propre patrimoine (art. 1382 du code civil).

Si vous êtes un groupe d’amis à vélo, évitez donc de vous désigner organisateur en dehors de votre club.

Exemple à ne pas faire comme on en voit à présent pour certaines cyclosportives au parcours et à la dénivelée gratinés…

Vous ouvrez un site internet à titre personnel consacré à présenter votre raid à vélo et vous commencez, en outre, à prendre des inscriptions payantes…

Impossible d’échapper à votre rôle d’organisateur!

Avez-vous pensé à souscrire une assurance?

C’est le B.A BA par quoi il faut commencer.

Vous allez vite vous rendre compte que ce n’est pas gagné d’avance car les assureurs se méfient des organisateurs hors association déclarée .

Le cycliste est considéré comme en excursion personnelle

On trouve parfois sur certains formulaires d’inscription « l’organisateur décline toute responsabilité en cas de… » ou encore « chaque participant se considérera en excursion personnelle »…

Un juge aura tôt fait de démonter votre argumentation et de considérer que vous avez cherché à vous exonérer de votre responsabilité.

Pire! si vous faites payer l’organisation et l’hébergement, vous devenez de fait organisateur de voyages et responsable si les prestations ne sont pas au rendez-vous, si les bagages ne suivent pas, si la literie n’est pas conforme, si vous êtes contraint d’annuler,…

Un compétiteur peut vous poursuivre en dommage et intérêts pour non-exécution des conditions prévues surtout s’il a engagé beaucoup d’argent dans son projet (voyage, matériel, habillement, ravitaillement,…)

Si vous êtes candidat au voyage organisé, avant de vous inscrire, sachez où vous mettez les pieds, regardez bien qui est l’organisateur, ce que vous signez, les clauses figurant dans le bulletin d’engagement et surtout vérifier que l’adresse de l’assureur de l’organisateur et les références du contrat souscrit y sont bien mentionnées.

Si ces éléments ne figurent pas, abandonnez!

Publicités

5 réponses sur « Gentils organisateurs de randonnées »

  1. Tu as malheureusement raison, Maxou…
    Après on se plaint que plus personne ne veuille assumer des responsabilités… et pas seulement dans le sport !
    Il faut d’urgence fermer les facultés de droit et pendre tous les juristes 😦 si on veut que la vie soit encore possible.

  2. Organisateur d’une rando VTT entre 1993 et 2004, avec plusieurs milliers de participants, je n’ai jamais connu de soucis. Mais les temps ont changé et je ne voudrais pour rien au monde retenter l’aventure !

  3. Mais alors Maxou … pour ta recherche de coéquipier ? dans quel cas de figure sommes-nous ? C’est toi le boss donc celui qui trinque au cas où ? ou bien le fait d’indiquer « co »-équipier suffit-il à partager les responsabilités ?

    1. Exact.
      Pas d’inscription autre que celle des Cent Cols (qui est un club et qui a produit le parcours).
      Pas d’organisation de ma part.
      Chacun paie ses hébergements et ravito selon ses besoins.
      Chacun ses cartes.
      On partage juste les frais communs.
      Pas de règlement à respecter…sauf la bonne entente.
      Pourquoi? tu veux venir?

  4. Non, désolé; c’était juste pour apporter une touche d’humour un peu … « noir » (comme la Forêt !) ou en tout cas un peu grinçant. Ce genre de dispositions que tu évoques m’agace au plus haut point : comme si les gens qui participent à une activité n’étaient pas adultes et capables de se prendre en charge eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s