Cols vosgiens, un gisement inépuisable


Col de Valsberg- Vosges

Qu’est-ce qu’on fait les jours de « rhubes »?

quand les guiboles flageolent? quand les yeux larmoient? et quand le pif rougeoie?

Moi, je cogite devant l’ordi puis je vais me gîter dans ma chambre.

Et vous?

Avant la grande rentrée cyclable, je me livre à mes travaux d’apothicaire.

Au registre des cols, je compte, je recompte, je coupe et je recoupe, je fais des copiés-collés et je constate…

Diabolique informatique!

Moi qui croyais avoir abattu au pic de la pioche l’essentiel du massif vosgien comme un stakhanoviste ukrainien , je suis obligé de me rendre à l’évidence:

Il me reste encore 271 cols à gravir sur les 431 recensés par mon Club des Cent Cols rien que dans le massif des Vosges.

Du dépit et de la joie conjugués puisque je n’en ai franchi « que » 37%.
De quoi m’occuper encore quelques années à bâtir des itinéraires et à crapahuter le long des crêtes vosgiennes!

Oui, on a de la chance d’habiter à coté de ces montagnes usées qui font tellement notre bonheur.

La semaine prochaine: au turbin!

7 réflexions sur « Cols vosgiens, un gisement inépuisable »

  1. « habiter à coté de ces montagnes usées  »
    C’est bizarre, elles me semblent de moins en moins « usées »
    Les ballons, de plus en plus « gonflés »

    J’aime

  2. T’as gravi le col FR-88-0536 ? Ca manque tout de même de poésie tous ces numéros de col !
    Euh pour moi ce n’est pas trop les montagnes qui sont usées… mais le bonhomme (je parle de moi et pas de toi ni du col (du Bonhomme…) bien entendu qui s’use au fil des ans!

    J’aime

    1. Chaque col a un nom, bien sûr.
      Le 88-536 (Vosges à 536m), c’est le col de Raon.
      Les toponymes sont chargés d’histoire…
      Col de l’Arnelle
      Col de la Croisette
      Col des Jardinets
      Col de la Croix des Jumeaux
      Col des Chauffours
      Col du Champ du Vent
      Col de la Gueule du Loup
      Col du Haut de la Halte
      Col du Peutet
      Col de Couard
      Col des Huttes
      Col Trapin des Saules

      Oui, on s’use tous.
      Dépêchons-nous!

      J’aime

  3. Le Col du Singe, tu as oublié le col du Singe !
    Il est raide comme du chien !
    Par contre, je ne connais pas de col du chien ! (à portée de vélo, bien sur)

    J’aime

    1. Col du singe (88-722) à coté de Julienrupt, je ne l’ai pas encore…il m’en reste 108 à faire dans les Vosges
      Si si, le col du chien existe trois fois (74-1817) et (74-2317) et (13-260) et même celui du chien fou (26-660).
      Ceux du 74 sont à portée de vélo, non?

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :