Les trente ans du CADRes avec Wajdja


Le CADRes de Mulhouse fêtait hier soir au cinéma Bel Air ses trente ans.

Au programme le film Wajdja de la cinéaste Haifaa Al Mansour primé en 2012 au festival de Venise.

Nombreux étaient les  militants et les sympathisants qui se sont déplacés pour la circonstance.

L’histoire ressemble à un conte dans cette société très marquée par la religion.

Wadjda, douze ans, habite dans une banlieue de Riyad, capitale de l’Arabie Saoudite. Bien qu’elle grandisse dans un milieu conservateur, c’est une fille pleine de vie qui porte jeans et baskets, écoute du rock et ne rêve que d’une chose : s’acheter le beau vélo vert qui lui permettra de faire la course avec son ami Abdallah. Mais au royaume wahhabite, les bicyclettes sont réservées aux hommes car elles constituent une menace pour la vertu des jeunes filles.

 

Une réponse sur « Les trente ans du CADRes avec Wajdja »

  1. Magnifique film au dénouement inattendu!
    Merci à tous les bénévoles pour cette belle soirée également agrémentée par un concert trio d’un remake des plus belles chansons de Brassens, sans parler du repas et de l’apéro offert par le CADRE , à qui l’on souhaite un succès croissant!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s