Porte-vélo, les questions à se poser


Transporter son vélo sur sa voiture, derrière sa voiture ou dans sa voiture, quelle est la solution?

Rares sont ceux qui peuvent embarquer bagages et vélos dans la voiture, avec les enfants et la grand-mère.

La solution peut convenir si l’on dispose d’un break et que les places à l’arrière ne sont pas utilisées.

Certains breaks avec des banquettes 2/3-1/3 permettent de conserver une place libre à l’arrière.

Transporter son vélo sur le toit?

La plus mauvaise solution sans aucun doute.

A cause d’une part de la résistance au vent qui va influer sur la consommation et aussi des risques d’arrachage sous les barrières de supermarchés ou dans les parkings souterrains.

Penser aussi aux difficultés pour installer le vélo sur le toit…et aux péages d’autoroute qui peuvent vous délivrer une facture identique aux camions.

site en relation

Transporter son vélo à l’arrière du coffre?

Il existe des modèle spécifiques à sangles et des modèles sur boule d’attelage.

Le modèle à sangles n’est pas ce qui se fait de mieux; votre vélo est soutenu pas des barres traversant le cadre et l’ensemble n’est pas du meilleur effet, surtout si vous empilez plusieurs vélos l’un sur l’autre. Par ailleurs la fixation au véhicule est souvent problèmatique notamment lorsqu’elle prend appui sur la vitre (pensez à neutraliser l’essuie-glace)

Le modèle sur boule d’attelage est sans conteste le meilleur système…et aussi le plus cher (300 à 800 euros) puisqu’il faut acheter outre le porte-vélo, la boule d’attelage et l’équipement électrique (400 à 600 euros posés).

Leader sur le marché, la marque Thulé (vidéo ci-dessus).

Avec ce système, votre vélo repose sur une plate-forme et il est fixé par un bras verrouillable, l’ensemble pouvant s’incliner à l’arrêt pour accéder au coffre à bagages (à vérifier selon modèle de voiture).

Ce qu’il faut retenir:

– on dénombre chaque année un certain nombre d’accidents avec des vélos mal arrimés qui tombent sur la route ou pire, sur l’autoroute

  • le 3 août 2012 sur l’autoroute A 61 sur la commune de Trèbes après la sortie 24 (Carcassonne-Est) une bicyclette se serait décrochée d’un porte-vélos de toit. La chute de la bicyclette aurait ainsi provoqué des freinages brusques de véhicules et des collisions en chaîne. Parmi les victimes, on déplore un mort et quatorze blessés.(source)

– certaines plate-formes sur boule d’attelage peuvent brûler avec la proximité de l’échappement du véhicule, c’est le cas du Dacia Duster.

– le porte-vélo ne doit masquer ni les feux du véhicule, ni la plaque d’immatriculation; dans le cas contraire, il faut rapporter un support plaque et feux sur le porte-vélo

– l’installation d’un attelage est devenu complexe sur les véhicules modernes multiplexés, ne pas se lancer dans l’installation sans précaution préalable; il existe des prises 7 pin et 13 pin selon les modèles et le branchement du porte-vélo doit interrompre le radar de recul du véhicule.

3 réponses sur « Porte-vélo, les questions à se poser »

  1. Déplacer son vélo avec une bouse à moteur ! quelle hérésie !
    Le vélo est une petite reine qui a sa fierté. Se laisser déplacer dans une merdasse à moteur comme une vulgaire cellulitique de banlieue ne doit pas lui faire vraiment plaisir.
    Seule solution : Déplacer son vélo sur ses roues . . avec son cavalier dessus !

  2. Cela dépend de la distance à parcourir. Pour des déplacements lointains (en gros, plus de 200 kms) nous les plaçons à l’intérieur. C’est de loin la meilleure solution (consommation, intempéries, vol), mais cela demande du temps pour le démontage (roues et selles).
    C’est pourquoi, pour des déplacements plus brefs, la solution du porte-vélos sur boule est la meilleure. Le problème, de nombreuses pièces de fixation des vélos sont en plastique, matériau dans lequel je n’ai aucune confiance ! Donc, doublement avec sangles pour plus de sécurité.

    1. La platière mastique, on peu lui faire confiance :
      – Pour enrichir les multinationales du pétrole
      – Pour financer le terrorisme islamiste par le biais des Émirats et Royaumes islamistes producteurs de pétrole
      – Pour créer des pollutions pendant des milliers d’années.
      – Pour épuiser les ressources rares de la planète.
      Vive le vélo en bambou avec pneus du même métal !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s