Bicycode, faut-il y croire?


Le Bicycode, qu’est-ce que c’est?

C’est un marquage de votre vélo capable de vous aider à le retrouver en cas de vol.

C’est le principe.

Un principe qui peut laisser penser qu’un vélo marqué sera moins volé qu’un autre.

On peut toujours rêver!

Le système est bien rodé: après avoir marqué votre vélo chez un spécialiste, vous pouvez entrer le code gravé dans une base de données informatiques…en cas de vol, il est possible de le déclarer volé. (accéder à la base Bicycode)

Jusque là rien à redire.

Et après?…

Votre vélo volé va t-il pour autant réapparaître comme par magie?

Rien n’est moins sûr car personne ne court après les voleurs de vélos, à part vous!

Avez-vous déjà vu la maréchaussée s’intéresser aux vélos et à ceux qui les chevauchent?

Imaginez-vous que sur 400.000 vélos volés chaque année, le vôtre sera comme par enchantement plus facilement retrouvé au motif qu’il est marqué.

En 2009, à Strasbourg 1100 vélos étaient déclarés volés (sans compter ceux que les propriétaires renoncent à déclarer)…or à ce jour le site « vélos trouvés » de la Communauté Urbaine n’en compte que 253; c’est dire que très peu de vélos volés sont (re)trouvés. Après usage délictueux par un receleur ou un acheteur peu regardant, beaucoup finissent à la décharge ou en pièces détachées…quand ils ne partent pas pour des contrées lointaines comme les voitures de luxe.

J’ai tendance à croire que la véritable parade au vol de vélo, c’est le GPS intégré…tant qu’il est capable d’émettre sa position et avant d’être balancé au fond d’un canal!

A Mulhouse, on grave son vélo chez Médiacycles

Gare SNCF, 16 bis avenue Général Leclerc
68050 MULHOUSE
03 89 45 25 98
contact@mediacycles68.fr

Articles en relation

Publicités

Une réponse sur « Bicycode, faut-il y croire? »

  1. Bonjour
    Je découvre ce post tardivement.
    C’est vrai qu’en France il ne faut pas attendre un zèle singulier de la police pour enquêter sur le vol de votre vélo.
    Ce n’est pas le cas par exemple aux États-unis.
    En 1975 j’avais tenté de travailler dans ce pays. J’habitais alors une des banlieues de New-York à Long-Island. J’avais trouvé un job d’été qui impliquait de prendre le train. J’utilisais donc un velo Peugeot (sic…) pour me rendre à la gare la plus proche.
    De retour je cadennassais mon vélo dans un petit jardin derrière la petite maison où j’habitais. Je précise que je terminais mon travail vers 1h du matin.
    Puis un jour vol du vélo et signalement à la police.
    4 h plus tard 2 policiers débarquent à la maison pour enquêter : tour des lieux, questions, etc.. ils montent sur le toit et retrouvent la chaîne antivol sectionnée. Le lendemain ils ecumaient les marchés locaux pour essayer de coincer les voleurs.
    Hélas en vain !
    De vrais professionnels dans un pays qui dispose d’une autre culture et d’autres moyens. Le citoyen repart quand même avec le sentiment que son problème est pris en compte même pour des petits délits.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s