Étiquette : bicycode

Immatriculer les vélos?

plusieurs pays réfléchissent à l’immatriculation des vélos

Certains en rêvent déjà, immatriculer les vélos, voila une mesure qui refait surface dans les journaux.Témoin le journal « Le Parisien » qui reprend l’idée d’un lecteur bien inspiré afin de pouvoir verbaliser tous ceux qui se comportent mal sur leur vélo, feux rouges grillés, utilisation des trottoirs, stop non respectés…

La FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette) qui milite pour le marquage des vélos avec son Bicycode censé éviter les vols de vélos se défend d’avoir inspiré l’idée d’une immatriculation à l’aide d’une plaque visible comme sur les motos et scooters. Rappelons que tout vélo neuf doit déjà être marqué lors de la vente et son propriétaire identifié dans une base de données.

le marquage des vélos neufs est déjà rendu obligatoire

Certains lecteurs me demandent parfois mon avis. Vis à vis de ces marquages de vélos, j’ai toujours considéré que cela ne dissuadera pas les voleurs et qu’on attend toujours de voir si un vélo volé ET marqué se retrouve plus facilement qu’un autre…En revanche je suis contre l’immatriculation avec plaque qui viserait à me verbaliser car j’ai l’habitude de rouler où je peux et où je veux dans les encombrements. Oui je suis un désobéissant civil. En somme un anarchiste du vélo qui tient à voyager incognito.

A lire dans Le Parisien

Marquage vélos, le point

Le marquage des vélos est-il convaincant contre les vols?

Le marquage de nos vélos, c’est la parade trouvée pour endiguer les nombreux vols qui dissuadent de plus en plus d’acheter de bons vélos tout en dévalorisant ce mode de déplacement en ville.

On parle de 400.000 vélos volés chaque année sans qu’on sache d’où ces chiffres sont tirés.

Actuellement, c’est le système Bicycode qui tient la corde en matière de marquage. Préconisé par la FUB, le Bicycode est le plus répandu, d’autant que le Ministère de l’Intérieur pense s’impliquer dans le suivi de sa base de données.

Cependant, le Bicycode présente deux inconvénients de taille:

1/ il nécessite une machine de gravage onéreuse pour les commerçants

2/ il est inadapté aux vélos en alliages légers et fragiles ou en carbone.

Outre le gravage Bicycode (10€), il existe deux autres produits de marquage:

  • le Paravol doté d’un sticker inarrachable à coller soi-même après inscription dans une base de données (12€)
  • le Recobike doté d’une étiquette numérotée dans une registre informatisé, collée par les artisans avec une résine sur le cadre. (25€) (en image, l’étiquette Recobike et ses deux tubes d’injection de résine)

Le site Velook vous explique tout ici

Cela dit, les sceptiques (dont je suis) pensent que ces procédés ne seront pas suffisamment dissuasifs pour retrouver votre vélo volé. Surtout s’il a été balancé au fond d’un canal! Je reste partisan d’un bon antivol en U homologué.

Le marquage obligatoire en 2020

Le marquage des vélos neufs ou d’occasion deviendra obligatoire lors de la vente par un professionnel en 2020. Cette identification vise à réduire les vols et assécher le recel de vélos volés. BFMTV y consacre un article

Plus de détails…

https://velomaxou.com/2019/09/27/lapic-veut-piquer-nos-velos/

L’APIC veut piquer nos vélos

nos vélos vont-ils être obligatoirement marqués?

Carte grise en projet pour nos vélos. Le projet est dans les tuyaux.

La FUB et l’Union sport et cycles s’unissent pour fonder l’APIC dans le cadre de la campagne de lutte contre le vol de vélos. Cette nouvelle association cycliste souhaite se démarquer comme candidate à la gestion du futur Fichier National Unique des Cycles Identifiés.

A lire ici

Le Bicycode, qu’est-ce que c’est?

Carte grise vélo en projet

Le recyclage des vélos volés

Le danger de l’immatriculation

Carte grise vélo, l’imposture

vc3a9lo-001
Le cycliste va t-il trinquer à l’impôt Macron?

Retour de bâton cruel pour la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB).

Elle a cru bon vendre son Bicycode qui peine à convaincre au Ministère des Transports.

Aussi sec, Elisabeth Borne, la ministre, a inscrit l’obligation de pucer les vélos neufs dans sa loi d’orientation des mobilités (LOM)…avec l’idée d’y graver aussi les vélos anciens dans les deux ans.

Le Bicycode, c’est un gravage de votre bécane qui doit permettre (en principe) d’endiguer les vols de vélos. Surtout les vélos neufs qui freinent parait-il le développement du vélo en ville. A Strasbourg, on dit qu’un vélo neuf est volé dans les huit jours. Ce qui fait les choux gras d’un second marché lucratif sur les sites de vente internet (lire mon billet du 24 juillet 2014 à ce sujet )

Le problème c’est qu’aucune étude sérieuse ne vient démontrer l’efficacité du dispositif.

Bicycode, faut-il y croire?

Pas de chance pour la FUB, les médias y ont vu une occasion de montrer du doigt une taxe de plus assimilable à une carte grise dont on s’acquitterait en achetant un vélo.

C’est FR3 Occitanie qui dès juillet a parlé de carte grise pour les vélos

Aussitôt levée de boucliers chez les cyclistes (si,si, j’en connais qui « râlent ») et aussi ceux qui considèrent plus largement que l’overdose de taxes est atteinte à tous les niveaux avec la politique Macron.

Il est vrai que ce dispositif à fait tilt en particulier chez les automobilistes pour qui les prix de l’essence et les péages urbains envisagés ont clairement montré la volonté taxatrice du gouvernement tous azimuts.

En effet qui n’a pas un vélo au fond de son garage!

timbre-impot-velocipede
Une loi d’avril 1893 instaura une taxe annuelle sur les vélos en France ! Mise en application à compter du 1er juin 1893, cette loi fixait à 10 francs français la redevance pour la possession d’un « vélocipède ou appareil analogue ». (source)

Imaginons 25 millions de vélos à 10 euros la taxe vélo, ça fait tout de même 250 millions dans la poche de l’État impécunieux.

Du coté des cyclistes, ce qui fait le plus jaser, c’est qu’on puisse se retrouver dans un fichier national dont on ne sait pas à quoi il pourrait servir plus tard…

Dans le passé, il faut s’en souvenir, on a déjà taxé les vélos, mais aussi la possession de chiens et…de pianos au domicile.

Les pianos aussi…

La France tire sur les pianistes. L’impôt sur le piano a été promulgué en 1893 en France. Plusieurs raisons à cela : qui pouvait s’offrir un piano était plus à l’aise que la moyenne, les fraudeurs faciles à détecter… et l’instrument était assez répandu. A 10 francs par piano, l’impôt a rapporté 5 millions en 1893. Cet impôt sur le luxe a disparu au début du XXe siècle. (source)

 

Carte grise en projet pour les vélos

le marquage des vélos

C’est FR3 Occitanie qui consacre un reportage au marquage des vélos.

Selon la chaine de TV, le gouvernement plancherait sur le sujet.

Imposer le marquage des vélos et entrer le nom des propriétaires dans une base de données nationale serait le moyen de faire baisser le vol de nos biclous tout en facilitant la recherche des propriétaires…quand le vélo volé est retrouvé.

C’est un beau projet sur le papier.

Dans les faits, aucune statistique ne démontre que le marquage est efficace, même si la FUB pousse à la généralisation de ce dispositif.

Si 500.000 vélos sont volés tous les ans, seulement 150.000 sont retrouvés et parmi ceux-ci on ne sait pas combien étaient réellement gravés.

Qu’est-ce que le bicycode?

En revanche pour les forces de police, il sera très facile avec le marquage d’identifier le propriétaire du vélo. Il faudra donc en cas de cession penser à déclarer les coordonnées du nouveau propriétaire; concrètement la démarche est décrite ici

Vélos haut de gamme et carbone, méfiance! Certains professionnels ne veulent pas prendre le risque de détériorer le cadre.

Coût d’une machine à graver: entre 1700 et 5900€. Une seule à Mulhouse chez Médiacycles (gare SNCF) et une autre à Colmar.

Lire l’article de FR3

article en relation Vélo volé sur le Bon Coin

 

Donner un nouvel élan au vélo

Les vélos spéciaux à l’honneur à Mulhouse

Mulhouse, 16 septembre 2015

Deux évènements à Mulhouse aujourd’hui… Poursuivre la lecture de « Donner un nouvel élan au vélo »