L’Allemagne devient terre d’élection


Image de Forêt Noire

Ce n’est un secret pour personne, j’adore la Forêt Noire.

De même que mes paysages vosgiens.

Je parcours l’un et l’autre toujours avec bonheur.

Si je dis « mes paysages vosgiens », c’est que je m’en sens possédé, comme on peut l’être d’un terroir qui vous a vu naître.

Mon grand-père qui a vécu enfermé dans un camp allemand de prisonniers en 14-18 doit se retourner dans sa tombe, son petit-fils aime l’Allemagne!

Titisee

Pas toute l’Allemagne! Je n’en connais que les proches frontières.

Cette nécessité de pouvoir dire d’où je suis me semble une donnée importante de notre identité, de nos racines, de nos coutumes, de notre culture et de notre langue.

J’ai en même temps un grand regret, celui de ne pas posséder aussi la langue germanique et ses déclinaisons régionales comme mes amis alsaciens.

C’est pourquoi j’ai une grande admiration pour ceux qui, par les hasards de la vie, heureux ou malheureux, sont capables de s’identifier à une culture, à une langue d’adoption qu’ils n’ont pas forcément choisie.

Mais enfin!

Comment ces milliers de migrants venus du proche-orient que l’Allemagne adopte à nos frontières rhénanes vont-ils, à mille lieues de leur patrie, s’adapter au Bade-Wurtemberg qui les accueille?

Je m’interroge…

Voici ce qu’on pouvait lire récemment dans la presse d’Alsace…

Le plus grand centre d’accueil (1 600 réfugiés) se situe à Donaueschingen, en Forêt-Noire. Il a été installé dans l’ancienne caserne Lyautey abritant le 110e régiment d’infanterie, une unité de la Brigade franco-allemande qui a été dissoute en juin 2014. À Immendingen, 1 050 réfugiés sont logés dans une ancienne caserne de la Bundeswehr. À Schwenningen, on a aménagé une halle de la foire pour accueillir 400 migrants.(source)

Donau Neudingen

Madame Merkel a certainement à se faire pardonner son incroyable hortodoxie financière vis à vis de l’Europe et de la Grèce en particulier, mais enfin!…

Comment ces milliers de personnes déracinées vont-elles s’adapter à un tel chamboulement de leur mode de vie?

Notre vieille Europe a t-elle les moyens d’échapper à un communautarisme qui produit des effets délétères dans les quartiers?

Je n’ai pas la réponse, je manque certainement de grandeur d’âme, mais je ne voudrais pas être le candide de service.

Publicités

2 réflexions sur “L’Allemagne devient terre d’élection

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s