Randonnée de printemps à Sausheim


C’est la reprise de la saison cyclotouristique en Alsace On reste encore emmitouflés

C’était au tour du Cyclo Club de Sausheim (CCS) d’organiser aujourd’hui sa randonnée de printemps.

Temps couvert avec 10°C et un vent de nord-est accentuant l’effet de froid.

Les parcours empruntaient d’abord la forêt de la Hardt et, pour le plus long (65km), il s’agissait de monter au nord de la plaine d’Alsace jusqu’à Balgau puis d’amorcer le retour par Rustenhart, Hirtzfelden et Munchhouse.

J’ai parcouru ce circuit en solitaire.

J’avais devant moi un grand gars en ligne de mire. Je me suis efforcé de tenir la cadence sans jamais pouvoir l’attraper.

Il est vrai qu’à chaque carrefour, il se retournait pour voir ma position et qu’il s’est même payé le luxe de franchir le feu rouge de Fessenheim!

Dans la branche « vent de travers » du parcours (de Balgau à Rustenhart), mon bonhomme a pris la poudre d’escampette.

Il ne me restait plus qu’à pédaler tête basse sans rien à l’horizon de cette morne plaine.

Je suis arrivé à Radbrunnen plus vite que prévu. C’est tant mieux car l’itinéraire n’offre pas grand chose à voir.

La soupe de vermicelles toujours aussi agréable.

Cette année j’ai dénombré trois vélos à assistance électrique.

Départ au complexe sportif Roger Hassenforder

La potion magique à Radbrunnen

VAE survitaminé, dit-on

T’as une batterie de 400 watts demande l’autre à Jean…

400 watts, ma batterie?

Jean ne savait que répondre.

Et pour cause, une batterie n’a pas de puissance, mais une capacité délivrée en Ampères x heure (Ah)

Ainsi une batterie de 36 volts possédant une capacité de 8Ah peut-elle délivrer une puissance 288 watts pendant une heure ou encore 72 watts pendant 4 heures…et ainsi de suite.

Il est donc erroné de demander quelle est la puissance d’une batterie, tout est fonction de l’usage qu’on lui demande.

Richard est content

Richard vient d’arriver avec son pilote.

L’important, c’est la coordination Pouet! Pouet!

Richard est non-voyant et il est très content de pouvoir faire du vélo et de prendre l’air.

J’ai été boulanger puis j’ai perdu la vue petit à petit.

Mon copain vient me chercher chez moi et on part ensemble sur le tandem que je me suis acheté.

Puis il me ramène.

Le pilotage du tandem est délicat, surtout quand on aborde les chicanes sur les pistes cyclables, on risque d’accrocher l’arrière et notre équilibre est précaire.

Place aux images…

Publicités

Une réflexion sur “Randonnée de printemps à Sausheim

  1. bien Max quelle pertinence t’aurais du rester 1h de plus au radbrunnen t’as raté les histoires cocasses d’un cyclo dégelé au viagra et autres molecules bidon (de cyclo).Faites du vélo on s instruit sur max web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s