Les potins du lundi


Rien de tel que Nabilla pour ranimer une campagne qui s’essouffle

Une campagne essoufflée.

Voila plus d’une semaine que la campagne présidentielle a perdu ses relents de sensationnalisme.

Maintenant que Fillon a rendu ses costumes, parlons d’autre chose.

La Presse ne trouve plus rien à dire; alors Valls est venu la ranimer en se désolidarisant avec fracas de son poulain Hamon.

Si bien que le pauvre Hamon se promène aux quatre coins du pays flanqués de poignards et de flèches qui le transpercent.

Pour sûr, l’exercice est douloureux et il a hâte que le chemin de croix se termine.

Le père Mélenchon se frotte les mains, il va pouvoir jouer le syndic de faillite sur les décombres de la gauche après les élections .

C’est une perspective qui n’est pas pour me déplaire et on va pouvoir enfin se pencher sur la cause du divorce des citoyens avec le monde politique: l’Europe.

En guise d’en cas pour attendre la délivrance de la Présidentielle, les journaux n’ont plus grand chose à nous offrir.

L’entrée en vigueur du Brexit de l’autre coté du channel est cependant un hors d’œuvre qui met en appétit tous les tenants de la sortie de l’Europe…et ils sont nombreux en France à penser qu’il faut en finir avec cette mascarade qui bride les peuples au seul profit de l’Allemagne.

Faisons donc un Eurexit définitif et qu’on n’en parle plus!

Mélenchon, encore lui, nous a habitués à mieux: il veut que l’Etat finance gratuitement le permis de conduite. Curieux argument de campagne en direction de la jeunesse! Comme si conduire était devenu une impérieuse nécessité pour notre jeunesse….et pour relancer l’industrie automobile.

Nabilla, notre starlette franco-suisse ne manque pas une occasion de faire parler d’elle.

La dernière en date, c’est Air France qui en a fait les frais: la compagnie a perdu sa valise.

Quoi de plus banal direz-vous pour ceux qui ont l’habitude de voyager en avion!

J’en parle en connaissance de cause ayant moi-même fait les frais de ce genre de mésaventure.

Mais je ne suis pas Nabilla.

Nabilla a réussi grâce au raffut des réseaux sociaux, à mettre le doigt là où ça fait mal: la perte des bagages des voyageurs par les compagnies aériennes est réellement un problème qui illustre les défaillances logistiques du transport aérien .

Merci Nabilla!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s