Ventron, six cols à VTT


C’est un faux bœuf qui fait très vrai

J’avais du coté de Ventron des cols non gravis.

Aujourd’hui, j’en ai ajouté six à mon palmarès.

C’est une fierté comme une autre pourvu que l’itinéraire ne soit pas moche.

Je pars donc de l’Ermitage du Frère Joseph et je grimpe.

Il est 10 heures du matin et il fait encore bon.

Beaucoup de chalets sur les hauteurs. Ici celui du Peut-Haut

Après le beau belvédère sur Ventron, je rejoins le col du Collet à 987m.

Vue sur Ventron au belvédère

Puis je rejoins le col du Page (un col déjà grimpé dans le passé) et je prends la rue de Larcenaire en direction de Bussang.

C’est tellement agréable que j’oublie de tourner vers le col de Rochelotte à 953m.

Demi-tour!

Le col de la Croix de Fresse me donne droit à un beau point de vue sur Fresse.

Col de Croix de Fresse, je vais aller casse-croûter en face

En descendant à Fresse, la chapelle des Vés sur l’horizon à gauche

Je dévale la Noire Goutte et je traverse Fresse…

Fresse

A l’étang du Frac, je casse la croûte et je fais une petite sieste.

Etang du Frac à Fresse

A 13h45, je repars en direction du col de Couard (641m) situé pas très loin.

Même pas peur

Puis je dégringole au Thillot.

Je cherche mon chemin qui doit longer le cimetière derrière l’église…

Puis je grimpe…route goudronnée beaucoup trop raide pour moi, entre 10 et 15%.

La grimpée au col de Foigneux est une épreuve

Avec ce cagnard là, j’en suis réduit à faire des sauts de carpe d’une ombre à l’autre.

Une cabine très british

Finalement me voici au col de Foigneux (615m)…je tourne autour d’un panneau et je redescends sur la route du Ménil.

Pas longtemps.

Il me faut à nouveau grimper.

C’est simple, je commence à monter au km 31 jusqu’au km 41 avec 500 m de dénivelée et quelques plats.

C’est goudronné presque jusqu’en haut avec de l’habitat dispersé.

Je demande à remplir mon bidon à une brave dame et j’atteins le col Rouauche à 671m (nouveau col à l’additif 2017 du catalogue des 100 cols)

Col de Rouauche

La montée se poursuit par la route des Granges toutes désertes.

La route goudronnée va s’arrêter là

Chalet du Bonhomme

A Fortgoutte, je suis à la cote 1048, au bout de mes peines.

La chaleur est terrible.

J’ai consommé trois litres d’eau.

Je m’offre en récompense une descente directe par la piste de ski face à l’Ermitage.

L’ermitage

trace GPS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s