Nice, la commémoration de la honte

C’était le 14 juillet dernier.

Aujourd’hui la France commémore ses morts.

Un an après, aucune faute, aucune responsabilité établie.

Tout est pardonné à ceux qui ont failli à leurs devoirs et à leurs responsabilités.

Il n’y a rien d’autre à dire.

Honte à ceux qui organisent les commémorations!

Article en relation