Les potins du lundi


Des journaux sous perfusion étatique

Je n’avais toujours rien à dire.

Et puis si!

L’idée me vient toujours à la fin.

Les petits blogueurs comme moi sont de minuscules points sur la toile.

Si petits qu’on ne les distingue pas dans la galaxie de la communication interplanétaire.

Je ne roule pas sur l’or.

Juste sur mes vélos.

Mais la grande presse formée de professionnels, elle, en a du pognon.

L’écrit en France, c’est d’abord le papier.

De moins en moins car on ne lit plus.

En gros 368 canards qui se partagent les subsides de l’État sous forme de subventions.

Des aides publiques comme on dit.

Combien?

C’est Médiapart, le journal en ligne, qui crache le morceau: l’Etat a versé 79 millions d’euros en 2016 à la Presse écrite sur papier.

J’ai du mal à imaginer qu’il y a encore autant de journaux papier en France…comme L’Echo Charitois, le Journal d’Elbeuf ou Le Publicateur Libre (?)

Jusque là rien d’anormal, il faut bien soutenir l’expression dans un pays qui se veut libre.

Seulement le hic, c’est que toute cette Presse dite libre en voie de déclin est entre les mains de grands groupes financiers qui sont loin d’être pauvres.

Par exemple, le journal L’Alsace perd chaque année 3.5% de ses lecteurs

Parmi ces grands groupes:

  1. LVMH (Louis Vuitton Moet Hennesy) de Bernard Arnault avec Le Parisien, Aujourd’hui en France, Les Échos
  2. SIPA Ouest-France
  3. SFR de Patrick Drahi avec les titres Libération, l’Express
  4. Dassault Média, l’avionneur

En septième position vient le groupe le plus connu en Alsace: EBRA…c’est à dire la banque Crédit Mutuel

Le Crédit Mutuel a empoché 4.7 millions d’euros d’aides publiques en 2016.

Le Crédit Mutuel contrôle

  • L’Alsace
  • DNA
  • L’Est Républicain
  • Le Républicain Lorrain
  • Le journal de la Haute-Marne
  • Le Progrès
  • Le Bien public
  • Le Journal de Saône et Loire
  • Vosges Matin
  • plus quelques journaux locaux et des gratuits

Au total sept milliardaires et une banque empochent la moitié des aides publiques à la Presse.

Ce qu’on sait moins, c’est que les Google et Facebook sont parvenus à infiltrer la Presse française à l’agonie.

Comment?

En finançant des contenus rédactionnels que l’on retrouve sur les réseaux sociaux.

Google a ainsi créé en 2013 un fonds doté de 60 millions d’euros, un fonds géré par Google soi-même, avec l’Association de la presse d’information politique et générale.

En 2016, Google a délivré en 2016 très exactement 12 823 514 euros selon Médiapart.

J’ai cherché.

Ni Médiapart (journal en ligne), ni le Canard Enchaîné ne figurent dans la liste.

La liberté d’écrire a un prix!

Un dernier mot

sncf

L’actualité est ainsi faite.

Des sujets graves surgissent alors qu’on ne les attend pas.

Le 31 juillet dernier, je m’interrogeais; est-ce la fin de la SNCF?

Après une énième contre-performance avec une panne gigantesque en gare Montparnasse, il reste à attendre la dégringolade de l’Image de Marque de la première entreprise de transport ferroviaire française.

Le mal est fait.

Le Gouvernement est décidé à mettre un terme à cette entreprise et à son symbole.

Le symbole, c’est celui de l’entreprise publique, un modèle économique et un modèle social de l’entre-deux guerres.

Portée sur les fonts baptismaux en 1936 avec le Front Populaire, la SNCF agonise.

Son modèle économique est à terre…et les communistes ne sont plus là pour le défendre.

L’état ne veut plus d’entreprises étatiques. Il ne veut plus payer…et les cheminots peuvent s’attendre à des lendemains difficiles sans compter sur aucune empathie de la classe politique…ni des usagers!

Et c’est Macron qui va l’enterrer.

Ni à gauche, ni à droite, il n’y a plus personne pour défendre l’indéfendable.

La SNCF va devoir se rebâtir sur un modèle libéral où la concurrence sera la maître mot.

Il faudra beaucoup de temps pour en voir les effets.

D’ici là, la SNCF aura fermé ses dernières lignes, ses dernières gares non rentables.

Le tout bagnole, le tout camion et les cars Macron sur nos routes n’ont plus aucun obstacle face à eux.

La pollution a un bel avenir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s