L’électrique selon Mannheim


IMG_4985.jpg

C’est un essai.

Pour voir.

Serge Mannheim (à Vieux-Thann) se lance dans le vélo électrique.

De façon artisanale comme à l’accoutumée.

IMG_4983

Le cadre est fait maison et pour un peu on s’y laisserait prendre.

Pourtant c’est un vélo à assistance électrique.

En plus, vous avez un vélo « made in Mannheim » fait main incomparable.

Un moteur discret dans le moyeu et…la batterie de 36 volts dans le tube marqué Mannheim.

Et run!

Vous voila parti pour grimper le Grand Ballon en quatrième vitesse.

 

80km/1000m c’est l’autonomie.

Avec ses composants de base, le vélo pèse 13kg.

Mais en cassant sa tirelire, on peut descendre à 12kg.

Je l’ai essayé derrière chez moi.

Avec le mini interrupteur de commande digital à 5 niveaux, il suffit de pianoter le bon régime en rapport avec votre forme du moment.

Prix estimé: 4200 euros.

Un prix fort honnête pour s’envoyer en l’air.

 

Publicités

7 réponses sur « L’électrique selon Mannheim »

  1. Aïe ! Vous avez goûté au fruit défendu, ça n’est plus qu’une question de temps avant que vous ne succombiez… Quant à moi, jamais je n’aurais cédé à la tentation…

      1. J’écrivais « ça n’est plus qu’une question de temps », je corrige en « ça n’est plus qu’une question d’argent ». Quand ces kits vaudront 3 francs 6 sous, vélomaxou sera motorisé ! Si, si, maintenant que l’idée est dans l’air…

        En tout cas, quand on voit ce vélo « made by Mannheim » et cette technologie disponible pour tous, on a peine à croire que des pros ne s’en servent pas depuis déjà un certain temps, avant même que nous soyons au courant. C’est certes de la triche mais c’est meilleur pour leur santé que les piqouzes !

  2. Une question : comment accède-t-on à la batterie? Il y a probablement une trappe ou un cache, mais sur les photos, c’est invisible. Seul le moyeu peut attirer l’attention.
    Une réflexion quant aux vélos des pros : la pesée par des commissaires étant fréquente, ce type de vélo serait suspect avec ses 12-13kg, par rapport aux 6,8kg des « coursiers » (poids minimum obligatoire et rarement dépassé)

    1. Ça fait quelque temps déjà qu’on n’utilise plus la pesée pour détecter quelque chose de louche car si les vélos doivent peser au moins 6.8 kg, ils sont lestés pour ce faire ! On pourrait d’ores et déjà avoir des vélos motorisés pesant moins de 6.8 kg…

  3. 36 V : c’est 10 éléments de 3,6 V en série.
    À priori, ne peuvent pas être inséré avant soudure, donc après une fois le cadre terminé.
    Avec minutie, il doit être possible de les glisser dans le tube diagonal par la boite de pédalier ou par la douille de direction.
    La recharge : petite connexion apparente coté gauche près de la douille de direction.
    C’est absolument passionnant, cette nouvelle technique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s