Jour : 22 mars 2018

Linky pédale dans la semoule

La fronde anti-Linky se propage dans nos campagnes

Ce sont à présent les sénateurs qui tentent de dégommer Linky, ce compteur intelligent déployé par EDF, pardon par Enedis.

voir l’article de BFM Business

Voyons la grogne gagner dans les campagnes, la docte assemblée se penche sur le problème. Poursuivre la lecture de « Linky pédale dans la semoule »

Contre la casse sociale

IMG_5133.jpgCe matin, il a pris le train pour la première fois.

Je l’ai appuyé contre un soufflet.

Il n’a rien dit.

Trop content de se payer un voyage à l’œil.

IMG_5105.jpg

Dans les virages, sur la plate-forme, il chancelait un peu.

IMG_5106.jpg

A Porte Jeune, je l’ai descendu et on a visité ensemble la place de la Réunion.

IMG_5107.jpg

Puis on a rendu visite aux mendiants de la rue du Sauvage qui commençaient à émerger de leurs cartons dans l’indifférence des livreurs, tout en se dirigeant vers la Société Industrielle, siège du patronat d’antan.

Un svelte capitaine de police réglait le ballet de ses hommes avec dextérité.

IMG_5109.jpg

Quand toutes les forces laborieuses portant calicots et drapeaux se mirent à enfler, le cortège s’ébranla à travers la ville.

IMG_5113.jpg

Pas de Peugeot dans cette manif.

Le protocole de division public/privé a été respecté.

Pas de CFDT non plus.

Mais des retraités venus soutenir les actifs.

La Santé bien représentée par les Ephad du groupe Korian.

Des instits et des cheminots.

Une discrète banderole Ecologie-les Verts et des lycéens.

IMG_5110.jpg

IMG_5127.jpg

IMG_5121.jpg

Quand la ferveur ouvrière fut au diapason, le cortège s’ébranla à travers les rues de la ville sous les roulements de tambours et les sifflets stridents des cornes de brume

 

IMG_5130.jpg

Pieds et mains glacées, je me suis réfugié au la galerie commerciale et j’ai savouré un express.

IMG_5134.jpg

Il était temps de rentrer.

Comme de juste, trafic paralysé.

J’ai rejoint Dornach à vélo, un tram-train m’attendait.

L’aimable contrôleur, non gréviste, m’expliqua que le voyage à Thann s’appelait « Attitude » sur l’écran de la machine.

D’un geste leste, il tourna la molette, je n’avais plus qu’à payer.

Hasard tarifaire: 4.70€ à l’aller et 5.10€ au retour.

Il est vrai qu’au retour, ça monte.

Un peu.

Non, non, à la SNCF (billet TER) c’est moins cher qu’à Soléa (billet tram-train) eus-je droit en guise d’explication.