Linky pédale dans la semoule


La fronde anti-Linky se propage dans nos campagnes

Ce sont à présent les sénateurs qui tentent de dégommer Linky, ce compteur intelligent déployé par EDF, pardon par Enedis.

voir l’article de BFM Business

Voyons la grogne gagner dans les campagnes, la docte assemblée se penche sur le problème.

Après la Cour des Comptes, les associations de consommateurs, on se demande si le projet pharaonique d’Enedis (35 millions de compteurs à remplacer) ne va pas capoter en rase campagne.

Étonnamment, c’est la France périphérique qui se sent flouée.

Les urbains s’en foutent un peu; beaucoup ne savent même pas où se trouvent leur compteur.

Si ce compteur futuriste a beaucoup d’avantages, c’est surtout pour Enedis.

En effet, Linky permet de supprimer des milliers d’emplois chez le distributeur d’énergie national.

Les releveurs de compteurs, les techniciens clientèle et tout le staff associé à l’agrégation des relevés et de la facturation.

Au bas mot au moins 5000 emplois (publics et privés) qui disparaissent.

Ceux qui justement relevaient périodiquement les compteurs, ceux qui procédaient aux mises en service, aux résiliations et aux modifications tarifaires.

Mais ce n’est pas le reproche des clients.

Le reproche, c’est le flicage potentiel des comportements du client

Terminées les arguties des ondes électro-magnétiques néfastes, le commun des mortels ne comprend rien à ces débats de physiciens.

Petit à petit, le débat s’est déplacé sur le terrain des libertés individuelles.

Linky permet en effet d’identifier les usages de chaque foyer, quels sont les appareils en fonction et donc de définir des « profils-type » de consommation pour chaque famille.

Pour quoi faire?

Tout simplement pour mettre ces « profils-type » à disposition des fournisseurs tout en leur permettant de construire des tarifs à la carte et d’organiser un merchandising ciblé selon le parc ménager installé.

S’y ajoute aussi la possibilité sans préavis de vous couper le courant à distance en cas de litige financier.

Le grand projet orwellien d’Enedis va t-il capoter?

Loin d’apporter de nouvelles commodités aux usagers, l’opinion accepte très mal que le monopole public mette son nez dans les affaires privées des Français.

articles en relation

https://velomaxou.com/2018/01/05/la-linkyite-gagne/

https://velomaxou.com/2017/11/30/linky-la-verite/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s