Linky, la vérité


linky.jpgEDF, pardon Enedis, vient de m’écrire pour m’annoncer la venue du technicien qui va remplacer mon compteur électronique (appelé CBE dans le jargon du distributeur, compteur bleu électronique) par un compteur Linky.

Je ne sais pas quelle mouche a piqué les opposants.

On voit fleurir ici et là, comme à Cernay, des autocollants « touche pas à mon compteur » sur les boites à lettres.

Des grincheux pour la plupart qui n’aiment pas EDF et des maires qui n’ont aucune légitimité à s’y opposer. Ils sont déboutés partout où ils exercent des recours.

Linky n’a rien d’extraordinaire ni de maléfique.

Il communique nos consommations par courant porteur jusqu’à un concentrateur de quartier de telle sorte que nous aurons des factures toujours au top et qu’on pourra changer très facilement de fournisseur et de puissance souscrite.

Avantage primordial: Linky peut être relevé à distance en cas d’emménagement ou de changement d’occupant, plus besoin de prendre congé pour ouvrir la porte du logement ni de faire un auto-relevé…la mise en service est immédiate. Plus d’erreur d’index relevés.

Des courants porteurs, notre maison en est environnée. La plupart sont d’ailleurs des courants basse-fréquence inoffensifs contrairement aux micro-ondes qui pénètrent les tissus humains.

EDF n’est pas précurseur de courants porteurs avec le Linky; ses change-tarifs (jour/nuit) utilisent déjà cette technique avec les relais à 175Hertz et personne ne s’en est plaint.

Oui, le compteur Linky va donc en plus contrôler la puissance souscrite alors que c’était le disjoncteur qui faisait office de juge de paix jusqu’alors.

Et alors, où est le problème?

Je ne sais pas. Sauf que le petit malin qui déplombait le réglage de son disjoncteur pour tricher sur la puissance souscrite n’y aura plus intérêt.

La peur d’être fliqué?

Mais on l’est déjà très largement avec l’internet et les téléphones mobiles et personne n’en fait un drame.

En fait Linky va pouvoir construire ce qu’on appelle la courbe de charge de chaque client, peut-être tracer le parc ménager en fonction des appels de charges, détecter les harmoniques de courant ou de tension caractéristiques de certains appareils qui perturbent le réseau comme les appareils à vitesse variable que sont les moteurs de machines à laver…donc on saura quand vous lavez votre linge.

Et après?

C’est sûr qu’on saura quand vous êtes chez vous ou quand vous ne l’êtes bas en examinant votre courbe de consommation…et qu’on pourra aisément couper le courant à ceux qui ne paient pas.

Oui, et après?

Ce qui est en revanche gênant, c’est que les fournisseurs vont pouvoir détecter les clients à profil intéressant: ceux qui ont des consommations élevées et qui paient bien, ceux qui ont des usages spécifiques à certaines heures ou certains jours,…tous ceux -là vont pouvoir être « profilés » et relever de tarifs à la carte…comme pour les forfaits téléphoniques. Le fournisseur pourra même intervenir à distance pour couper et réenclencher le système connecté au compteur pour les offres tarifaires  » à l’usage ».

Par exemple, il pourra couper à distance votre chauffage ou votre clim si vous souscrivez une offre tarifaire avec possibilité de délestage…une offre qui préexistait déjà avec les ordres tarifaires EJP (effacement les jours de pointe).

Évidemment si Enedis accélère la cadence de pose de ses Linky, c’est parce qu’il en espère une amélioration substantielle de ses coûts de distribution:

  1. suppression des tournées de relève…et des releveurs (5000 agents) et du quittancement élaboré gérant la relève au plan national par secteur et tournée.
  2. fin des factures estimées, source potentielle de conflits et d’erreurs
  3. fin de l’énergie dite « en compteur » non facturée suite à facture estimative et facturation « au fil de l’eau » générant un gain de trésorerie considérable

Enedis est un des plus gros facturiers au monde avec 35 millions de compteurs.

L’enjeu est donc important.

 

Publicités

10 réflexions sur “Linky, la vérité

  1. Je partage ton point de vue Max.
    Mais il faut aussi s’interroger sur la puissance du rayonnement de ces courants porteurs (du même ordre que celle de nos boîtiers CPL pour les liaisons Ethernet ?) et leur fréquence (pas très élevée je suppose…); bref pour moi, à priori pas de quoi s’inquiéter, mais ce serait bon de savoir quand même !
    Il y a aussi le fait (et là ça peut coûter plus cher au consommateur) que la limitation à la pissance souscrite est beaucoup plus précise et que, si par ex. on a souscrit un abonnement 12 kVA, on disjonctera à 12 kVA pile poil et non à 13 ou plus comme c’est le cas avec les anciens compteurs … Donc si l’on est limite au niveau abonnement, il faudra souscrire l’abonnement au-dessus…
    Enfin le flicage, mais tu en as parlé, et de toutes les façons on est déjà bien fliqués partout; et puis, cela peut amener une meilleure distribution de l’énergie sur le territoire, voire une proposition tarifaire plus intéressante en fonction du profil du consommateur…
    Une seule contrainte pour moi : il faudra qu’ils logent ce Linky au même endroit que le compteur actuel cad dans mon coffret électrique (donc qu’il ne soit pas plus gros et avec les mêmes fixations) : déjà au moment du passage au compteur électronique ils voulaient me le placer en dehors et j’avais dû insister !

    1. Oui, pour l’abonnement 12 kVA, on dispose en fait de 13.200 kVA sur la base d’une tension de 220 V qui a tendance à devenir 230 avec les normes modernes …avec le Linky, je ne sais pas s’il n’y aura pas une période d’intégration de la puissance atteinte par exemple sur 5minutes, on ne serait donc pas perdant. Avec un calculateur intégré dans le Linky, j’imagine qu’on peut tout faire. Normalement les cotes d’encombrement sont les mêmes que les compteurs électroniques actuels, ce qui facilite la pose. Pour le champ rayonné, on parle de 0,1 V/m à 20 cm de l’appareil. On ne distingue plus rien à partir de 30 cm.

      1. 237 Volts chez moi en ce moment (le transfo 20000 V – basse tension est dans le sous sol de la résidence, donc tout près)

  2. Pas de soucis pour le gabarit de ce nouveau compteur.
    Il a été étudié pour remplacer à l’identique les compteurs actuels qu’ils soient électromécaniques ou électroniques.
    Le temps de remplacement à été optimisé. Sauf cas particuliers bien entendu.

  3. Les compteurs électromécaniques enregistrent uniquement la puissance active consommée.
    Or, nous consommons aussi de la puissance réactive, et ceci de plus en plus grâce aux nombreux appareils électroniques installés dans nos foyer.
    Par exemple, une plaque à induction consomme bien plus d’électricité que celle que le compteur électromécanique peut facturer.
    Le problème de la puissance réactive est très connu des utilisateurs moyenne tension, car elle leur est facturée (très cher) en cas de dépassement.
    Avec le Linky, celle-ci est comptabilisée et facturée au particulier.
    D’où :
    – augmentation de la facture
    – diminution du maximum souscrit
    On peut même craindre, à terme, un encadrement de la tangente Phi
    Pour limiter la puissance réactive consommée, les industriels sont obligés d’installer des batteries de condensateurs (chers et encombrants) sous peine de surfacturations douloureuses.
    Quand l’ensemble des particuliers (naïfs) sera équipé, ENEDIS pourra déclencher la curée.

    Lomoberet, scientifique méfiant qui a gardé son compteur électromécanique.

    1. L’ensemble des appareils ménagers n’engendrent pas des composantes réactives excessives…un réseau supporte ces tangentes là sans trop de problèmes surtout que les postes HT sont équipés de batteries de condos en conséquence. Amitiés

      1. Je crains qui si !
        Je me livrerai à une mesure avec mon micro-ondes et avec un plaque induction portable ( ma plaque principale est encastrée et reliée en direct.

      2. perds pas ton temps avec ça. les industriels ont 30% d’énergie réactive en forfait, alors les particuliers on s’en fout, le cosinus moyen est de 0.8 et il en est tenu compte dans le prix de vente. c’est pas les micro-ondes qui vont faire pencher la balance, ce qui compte dans une facture du particulier c’est le chauffage et c’est tout en Joules, alors le reste c’est peanuts.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s