Le chat noir


Je déambule dans la rue des Vignerons. Les façades sont crados, rongées par la pollution ambiante. On voit que Turkheim ne respire pas la santé. Aucun touriste ne vient se hasarder par là en ce 14 juillet, jour de fête nationale.

Voila trois fois que l’affiche A4 collée sur les poteaux de la ville attire mon regard. Un chat noir perdu le 2 juillet.

Justement, j’entreprends de redescendre la Grand’rue. Déserte. Un chat noir le long d’un mur qui semble craintif et qui se réfugie sous une voiture à l’arrêt dès que je m’approche de lui. Je le prends en photo et je retourne à l’affiche la plus proche.

J’envoie un SMS au numéro indiqué avec la photo du chat…

Des chats noirs avec des yeux jaunes, il en existe des milliers, mais sait-on jamais? Aucune réponse, aucun remerciement.

A Guebwiller, la ville est à l’arrêt. Les terrasses sont peuplées de quelques riverains venus là en observateurs. C’est le marasme. Les poubelles urbaines débordent le long des rives de la Lauch qu’on aimerait agréables et paisibles. Manifestement, nous n’avons pas les moyens ou la volonté d’organiser un service de ramassage adapté de tous ces déchets. Toutes ces villes de nos vallées vosgiennes sont en déshérence touristique. L’effet Covid est-il passé par là? Pas seulement! l’état catastrophique de notre patrimoine foncier est à faire fuir. Au fond de nous, on se rend compte de notre pauvreté chronique et de notre incapacité à entretenir ces architectures qui sombrent sous la crasse de notre civilisation.

Je vais vous faire une confidence tout à fait insignifiante et personnelle. Mon ophtalmo prend sa retraite. Oui, quoi de plus banal! Le problème est qu’il lâche dans la nature ses patients, aucun repreneur ne veut de son cabinet, pas assez grand? trop cher? je ne sais pas. C’est donc le fameux « demerden-sie sich » auxquels nous sommes conviés. Je serais tenté de laisser tomber ces gouttes quotidiennes dans l’œil qui protègent mon nerf optique du glaucome. C’est ce que feront immanquablement tous ceux qui n’ont pas les moyens de chercher un successeur à leur ophtalmo.

Au bout du quatorzième coup de fil, j’ai abandonné la tournée des ophtalmos de la place mulhousienne.

C’est le quinzième ophtalmo qui m’a trouvé un créneau inespéré en avril 2021, une place s’étant libérée (un patient décédé sans doute?).

Donc en 2021, mon ophtalmo sera belfortain.

Sur le même thème, la chasse au chirurgien-dentiste n’est pas mieux. A Thann tout est verrouillé. D’abord un répondeur impersonnel, puis envoyer un mail et prière de ne pas se déplacer pour prendre rendez-vous. Vous l’avez compris, le système dissuade en priorité les plus démunis.

Écrire un mail dicté au téléphone ainsi libellé: cabinetdentaire.sillonheinrich@orange.fr ne garantit pas que vous réussissiez du premier coup…mais la réponse est instananée

Bonjour, Nous sommes malheureusement contraints de vous dire que nous ne pouvons plus accepter de nouveaux patients. Merci de vous retourner vers un confrère.

Encore de nos jours, voir un chat noir est considéré par certains comme un mauvais présage. Cette croyance, bien qu’anecdotique au vingt-et-unième siècle, repose sur une longue histoire de superstition qui remonte à d’anciens temps et particulièrement au Moyen Age, époque de la « chasse aux sorcières ». (source)

Et alors?

Alors, ces signes démontrent l’incroyable déclin de cette France dont on nous vante encore la place de super-puissance.

8 réponses sur « Le chat noir »

  1. Comment s’étonner du déclin de la France quand un pays est le reflet de ses habitants et que ses habitants sont de moins en moins français ? Comment s’étonner du déclin de la France lorsque l’Etat est obligé de faire la chasse à l’argent qui va évidemment se réfugier sous des cieux plus cléments ? Comment s’étonner du déclin de la France alors qu’elle est aux mains depuis des décennies d’une caste socialiste et francophobe ? Comment peut-on s’étonner de ce qui était largement prévisible ?

    1. Le constat est là. On va s’enfoncer un peu plus chaque année sous l’effet du délitement social. Je suis cependant loin de partager vos causes même si le Pays est devenu une auberge espagnole ou l’on rase gratis. Être Français ne se décrète pas, ça se mérite. Mais je m’égare certainement.

      1. Je me doute bien que vous ne partagez pas mes causes (parce que vous vous refusez intellectuellement à le faire) mais vous êtes en train de faire du chemin et finirez par regarder la situation avec lucidité.
        Un pays ne peut être civilisé et apaisé que s’il est homogène, partage la même civilisation, or la France a depuis longtemps dépassé le stade de l’auberge espagnole, elle est livrée en pâture à des gens qui ne s’intègrent pas et n’en ont d’ailleurs jamais eu l’intention. Pire, ils nous imposent leur sous-civilisation qu’on est obligé d’accepter avec bienveillance sous peine d’être montré du doigt. Une inversion totale des valeurs !
        Pendant ce temps, la « république » continue de distribuer des nationalités françaises à tout-va et nous somme de croire que qui la détient est français ! Y a-t-il jamais eu pire supercherie ? Et, évidemment, jamais le moindre référendum pour nous demander notre avis, ce qui n’empêche pas les francophobes qui nous gouvernent d’avoir toujours le mot démocratie à la bouche…
        Quant à raser gratis, on en est à la situation terrifiante où un Français a besoin d’une mutuelle quand un clandestin est, lui, totalement pris en charge. C’est la dinguerie pure qui nous gouverne.

      1. Un jeune dirait « LOL ! »

        Quant à moi, je ne répondrai pas à vos états d’âme tout droit sortis des années 80 car je ne saurai le faire sans une certaine agressivité ce qui n’est pas l’objet de ce blog cycliste où de surcroît je ne suis pas chez moi. Mais le degré d’endormissement mortifère de certains de mes concitoyens ne cesse de m’horrifier.

  2. Bonjour,

    Pour répondre au problème de refus de nouvelle patientèle en ophtalmologie, ( mais c’est la même chose en médecine générale, dermatologie, et d’autres spécialités ) c’est effectivement dû à la politique de restriction drastique du numerus clausus depuis plus de 30 ans ( une génération ) . L’offre créant la demande, d’après des publications sociologiques , les politiques ont décidé de réduire le nombre de candidats médicaux et paramédicaux , ce qui , maintenant qu’ils partent à la retraite , crée cette pénurie . Ils rouvrent les vannes, mais c’est trop tard pour notre tranche d’âge de patients.. ça va bien durer encore une dizaine d’années…Dommage pour nous! Sinon, mon fils est jeune dentiste salarié à Colmar, et prend donc de nouveaux patients, si ça vous intéresse 😉 mais le carnet de RDV est déjà rempli avec 1 mois d’avance et ça le stresse !!

    1. Manque de dentistes? ce n’est pas grave, la bonne vieille recette d’antan, la gnôle sur un sucre et si nécessaire un fil attaché à la clenche de la porte. Au moins ça fera rire mon ami « Molaire ». Sans dénigrer quiconque, n’oublions pas que la France est un pays en récession. A tous points de vue.

    2. Gouverner, c’est prévoir.
      Or, quoiqu’on pense de la politique du numerus clausus (bonne ou mauvaise ?), il n’en demeure pas moins que la pénurie actuelle de médecins était largement prévisible avant même la mise en place de cette politique, pénurie que de plus on voit venir depuis des années et qui ne nous a pas pris par surprise la nuit dernière ! Comment dès lors s’étonner du manque de confiance envers nos dirigeants que ressentent les Français ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s