Jour : 7 juillet 2020

Ce jour là, récits de voyages

Ce jour là, la route était absente. Pour traverser Monesi, nous avons pris nos vélos à bras le corps.

Ils n’ont rien dit.

Le premier de cordée a tâté le terrain, puis les autres ont suivi parmi le village dévasté. Un village coupé en deux, ça surprend. Les autorités italiennes sont parfois impuissantes devant les éléments. Les crédits venus de la capitale sont loin à acheminer. Tout ça je l’imagine.

revoir ce récit de septembre 2018

Refuge de Barbera (2108m)

Lorsque nous arrivons à Dom Barbera, il est déjà tard et la brume tombe sur le massif.

Le refuge est là dans ce creux frontalier, le col du Seigneur à 2108m. Ce que je n’ai pas raconté, c’est la vie au refuge. Plus précisément la nuit. Dans un refuge de haute-montagne, il faut se plier à l’austérité des lieux. On repart plus ou moins crasseux le lendemain faute d’eau pour se laver. La pompe du puits est en panne, faute de carburant, le groupe électrogène ne fonctionne pas, pas de réseau téléphonique, laisser ses pompes dehors et frugal souper. Chambre commune pour une dizaine et pas de lumière la nuit.

Nos vélos ont dormi avec les chevaux.

Je ne crois pas que nous sommes arrivés le jour le plus favorable.

Dernier de cordée, ce patou nous a accompagnés pendant des kilomètres avant de rebrousser chemin, seul dans l’immensité de la montagne

revoir ce récit de septembre 2018

Les Vosges à vélo, tour en projet

Les Vosges à vélo, un projet en germe

Avoir un tour d’avance, ça motive. Alors même que je n’ai pas encore commencé mon tour du Haut-Rhin à VTT (départ demain), l’idée germe en moi de faire le tour des départements voisins.

A commencer par celui des Vosges. Un grand département dont le périmètre représente près de 350 km. Les Vosges, c’est le massif à l’est mais c’est aussi la plaine à l’ouest

Ce tour là, je le ferais volontiers avec un vélo de route. L’idée n’est pas de le faire au galop mais de visiter les sites traversés.

Le tour des Vosges à vélo? pourquoi pas?

J’ai un faible pour Neufchâteau puisque j’y suis né.

  • Partir de Bussang puis monter au nord par la route des Crêtes
  • atteindre Raon sur Plaine
  • descendre vers Raon l’Etape
  • puis Charmes, Repel
  • remonter plein nord sur Autreville
  • filer à Domrémy-la-Pucelle, puis Grand et son amphithéâtre gallo-romain
  • le bas des Vosges nous conduit aux confins du Bassigny à Lamarche tout près de Nogent-en-Bassigny (Haute-Marne)
  • puis viendront Plombières et le Val d’Ajol situé dans la Vôge avec son versant méditerranéen
  • et pour finir Saint-Maurice-sur-Moselle

Ne pas s’enfermer dans un jeu de frontières limitrophes trop étroites. Ne pas s’interdire des écarts.

Gérardmer, Saint-Dié, Vittel, Epinal et Remiremont ne sont pas à exclure