Foncier

elle est mimi la petite chapelle Notre Dame de Bellefontaine

Merci aux cinq cyclos Thannois qui m’ont emmené jusqu’à Saint-Bernard. C’est toujours ça de pris. Il est vrai que calé derrière à 28/30, comme on dit « ça décoiffe ».

On dit qu’on travaille le foncier, c’est à dire l’endurance qui consiste à réaliser des efforts longs mais peu intensifs.

Oui OK.

Mais pour moi à cette vitesse là mes efforts pour rester accroché derrière sont quand même intensifs dans les bosses.

Puis j’ai repris mes quartiers d’hiver tout seul.

A Saint-Bernard la piste du canal jusqu’à…Retzwiller. Puis je quitte et je prends Reppe. Naturellement je pousse jusqu’à Petitefontaine.

La suite, on la connait. Je ruse pour ne pas épuiser mon reste de capital…foncier.

La Seigneurie, Lauw, Sentheim, Bourbach-Roderen.

Trottinons!

le seul reproche qu’on peut faire à ce pilote, c’est qu’il est peu visible des autres usagers et donc vulnérable vis à vis des voitures et camions

La trottinette électrique est excellente sur le plan de la motricité et sur le plan pratique.

Moi qui utilise parfois une trottinette sans moteur, je sais comment réagit l’Engin de Déplacement Personnel (EDP). Il demande de l’adresse dans les encombrements urbains et surtout de la prudence…d’autant qu’on est inactif à bord contrairement au VAE où l’on pédale.

Passer du trottoir à la route, un jeu d’enfant! Et pourtant, c’est là qu’on rencontre des acteurs qui font n’importe quoi comme par exemple prendre la route inopinément sans regarder derrière.

Regarder derrière avec une trottinette, ce n’est pas facile car on perd souvent pendant cette fraction de seconde le contrôle de la trajectoire et le mouvement de roulis induit sur la plate-forme peut vous déséquilibrer, contrairement au vélo où l’on assure plus facilement la verticalité de l’ensemble vélo/conducteur.

Ducati 800 euros (autonomie 50km-17kg)

Indéniablement, cet EDP fonce à 20 km/h sans difficulté. On pourrait dire que c’est la meilleure solution de déplacement en ville sur le plan de la « vitesse commerciale ». Non seulement en ville mais aussi dans les bourgades comme la mienne où il n’existe pas de transports collectifs.

Je sens que je vais casser l’ambiance en ajoutant que non, une silhouette longiligne droite comme un I à contre-jour, l’automobiliste ne la voit pas. Je suis pour l’obligation du port d’une chasuble rétro-fléchissante de jour comme de nuit.

Et pour les cyclistes aussi.

Cela dit le succès de la trottinette électrique est mérité. Elle est facile à mettre en œuvre, à garer chez soi, peu encombrante, une alternative à la voiture en ville, intermodale. Mais sa charge d’embarquement est limitée. Elle séduit surtout les jeunes générations car son prix d’accès est attractif, moins de 200 euros pour le modèle OXELO Klick 500 de Décathlon

OXELO Klick 500 (autonomie 10km)
%d blogueurs aiment cette page :