Étiquette : Champagne

Le lac d’Amance à VTT

Le tour du lac d’Amance fait 14km

Le lac d’Amance est situé non loin de Troyes. C’est un régulateur des crues de la Seine en amont de Paris. Il puise son eau dans l’Aube affluent du fleuve de la Seine.

Je pars du site touristique de Dienville et je fais le tour du lac à VTT.

La partie boisée empruntée est au début impraticable sans VTT, faite de creux et de bosses prononcés. J’ai même manqué de passer au-dessus du guidon!

Voici un édifice typique au cœur de la forêt en cours de vandalisation. Lors d’un ouragan le 29 avril 2018, 24 ha de chênes ont été dévastés

Très mal balisé en tous cas si j’en juge par le nombre de familles candidates au voyage avec remorque et enfants…

Les cygnes se sont réfugiés dans une noue tandis que les jets-skis vrombissent tout près
la carte des lieux
un peu de calmitude dirait Ségolène

Comme mon parcours est un peu court, je l’allonge à partir de Radonvilliers

A l’ancien moulin je suis poursuivi par le chien du ferrailleur…puis je traverse la D443

Je vais longer l’Aube par le sentier des brebis.

Je longe l’Aube par le sentier des brebis. Mais de l’Aube, je ne verrai rien, elle enfouie en contrebas du chemin dans un maquis inextricable.

Je rentre à Dienville.

Dienville le port de plaisance.

Un parcours sans grand intérêt qu’on peut oublier sans regret.

https://www.openrunner.com/r/10386980

Le Dervois à VTT

Parcourir le tour du lac du Der (60km), ce n’est pas mon truc. Je préfère pointer mon nez vers ces maisons aperçues sur la gauche…

J’appelle mon parcours Dervois. C’est en Champagne humide. Cette vaste dépression recouverte d’alluvions et parsemée de très nombreux plans d’eau comprend le Chaourçais, le Briennois, le Pays du Der et le Perthois.

A la maison du barragiste, je quitte la route du lac

Aujourd’hui je suis parti de Giffaumont, ce village de la Marne au bord du barrage réservoir du Der, l’une des plus grande retenue d’eau d’Europe créée en 1974 pour dompter les crues de la Marne en amont de Paris.

En gros, je suis donc au cœur d’un triangle Saint-Dizier/ Vitry-le-François/ Montier-en-Der.

Aujourd’hui, je m’intéresse au sud-ouest du lac (40 km)

Paradis des oiseaux migrateurs, le lac du Der est devenu touristique…alors même que la région est pauvre économiquement. Ce qui fait le charme du Der, c’est donc cette grande étendue d’eau qui rappelle un peu la mer, mais aussi ses paysages verdoyants et ses villages aux maisons traditionnelles à pans de bois.

Fidèle à mon habitude, je pars à la découverte de ces villages, le temps de quelques heures à VTT. Mon parcours est erratique ne souhaitant pas me laisser guider par ces itinéraires convenus que proposent les offices de tourisme.

Alors oui, il faut le VTT pour quitter les routes goudronnées peu fréquentées et tâter du chemin improbable.

On croirait un décor de cinéma. Voici la petite église ND de Chatillon sur Broué, construite au début du XVI° siècle.
Un vététiste qui rentre dans une église, c’est louche, mieux vaut retirer le casque surtout si l’on est païen.
Je file jusqu’à Droyes, un village à l’agonie comme beaucoup d’autres, connu surtout pour son lycée agricole de renom, mais qui garde un charme malgré lui avec ses maisons à pans de bois dès lors qu’on les entretient
pas facile de contourner ces parcelles dont le remembrement a supprimé la plupart des accès
église de Bailly-le-Franc, je ne vais pas la visiter, ça ferait louche. Construite à partir de 1510, elle se distingue par sa flèche élancée en ardoise
Enfin un chemin reconnu pour les marcheurs. De marcheurs, je n’en verrai aucun…
A Joncreuil, je vais commencer à retourner. L’église est ici en pierre calcaire contrairement au chemin des églises à pans de bois.. Ce qui dénote aussi pour la région, c’est son clocher à dôme impérial. En 1944 Ferdinand Arnoult dessine sur le toit une croix de Lorraine en provocation à l’occupation allemande. Un acte qui aurait pu coûter cher aux habitants. La croix a été réhabilitée récemment par les Monuments Historiques.
Les stèles en chemin sont rares ici.
Curieux bunker. De facture récente en béton moulé, je crois que c’est tout simplement une guérite pour chasser le gibier poussé hors de la forêt
Me voici sur un long chemin sablonneux à travers champs . Direction Outines.
Outines sera ma dernière église à pans de bois visitée. L’église Saint-Nicolas possèderait des bois remontant à 1512! Construite sur le modèle des halles de la région. On notera sa voute en écaille de bois destinée à la protéger des intempéries
Une charpente massive
Mon cheval attend dehors. Patiemment.
Me voici dans un abîme de perplexité
Finalement je tombe sur la réserve des étangs d’Outines-Arrigny. Je me faufile en douce sur le petit single des randonneurs pédestres qui me ramènera au bord du lac.
Port de Giffaumont. Il n’y a pas le feu au lac. Alors je prends mon temps.

lien du parcours GPS https://www.openrunner.com/r/10393973

En 2014, je suis déjà allé par là

Xeuilley, future capitale de l’ALCA?

 

Blason de Xeuilley, la commune devra t-elle abriter la future assemblée régionale?

La cause semble entendue, ce sera l’ALCA.

Un acronyme pour désigner la fusion-annexion de l’Alsace, de la Lorraine, de la Champagne et des Ardennes.

Déjà les états-majors s’affairent pour en détenir le leadership. Poursuivre la lecture de « Xeuilley, future capitale de l’ALCA? »

Un ménage à trois

Une carte à 13 régions porte-bonheur?

Ce sera donc une France à 13 régions.

On pourra dire qu’on a retenu son souffle ici en Alsace jusqu’à la fin.

Le baroud d’honneur des députés UMP alsaciens n’y aura rien fait, l’Alsace sera donc « annexée » à la Champagne-Ardenne et à la Lorraine. Poursuivre la lecture de « Un ménage à trois »

Tempête en Alsace demain

Les fusions régionales envisagées. Pire que l’écotaxe!

Je vous le jure, demain c’est la tempête en Alsace.

Le temps qu’on finisse de ranger les brodequins de rando, vous allez voir demain le désastre. Poursuivre la lecture de « Tempête en Alsace demain »