Étiquette : fleurs

Fleurs

24×32

Impossible de mettre le nez dehors sans imperméable.

Il a plu toute la journée. Alors je me suis plu à peindre des fleurs. Chose rare car je ne comprends rien à la technique florale. C’est un vrai métier.

Dimanche peinture

Les fleurs n’ont jamais été mon terrain de prédilection. Cette peinture abandonnée, je l’ai reprise pour en faire quelque chose d’acceptable à un cours élémentaire. Pourrait convenir dans un retour d’escalier. Mon maître dirait qu’il ne faut pas faire toutes les fleurs de face, je sais.

Le matin, il est rare que je revienne de mon vélo avec moins de 400 mètres de dénivelée.

Alors l’après-midi, je compense avec la peinture. Je poursuis ma reprise des ratés de 2007. Pourquoi 2007? je ne sais pas. C’est tout ce que j’ai gardé. Des trucs pas finis, mal commencés.

Après je suis tombé sur une aquarelle de la librairie Au Lys de Thann qui est à présent fermée. Personne n’a repris la boutique. La rue de la 1ere armée n’est guère vaillante, un magasin sur deux est fermé. Pourtant il y a de nombreux parkings à deux pas…

Chez Au Lys, j’avais déposé des aquarelles, puis ça a fermé. J’ai peut-être fait fuir les clients

Cyclotourisme d’octobre

Cyclotourisme d’octobre est paru (N°617).

Il y a du grain à moudre au sortir de la saison d’été.

Toujours aussi bien illustrée, la revue égrène les manifestations culte de la FFCT. Poursuivre la lecture de « Cyclotourisme d’octobre »

Les petits potins du BCMF de Feurs


Sécurité renforcée au BCMF.

A la permanence, un bruit de pales se fait entendre…l’hélico du SAMU 42 se pose. Délicatement, dans le parc devant nous.

Est-ce pour assurer l’assistance le long du parcours du BCMF? Poursuivre la lecture de « Les petits potins du BCMF de Feurs »

Digressions florales

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Digressions florales

vélomaxou

Après cet effroyable 15 août venteux et pluvieux, le calme et le
soleil sont revenus.

On me glisse à l’oreille qu’on a le droit
d’écrire aout sans accent.

Et puis quoi encore!…

Tout ça me donne des démangeaisons
d’aoûtas
.

Au programme de l’après-midi, la campagne sundgauvienne (le sud
alsacien).

On poussera jusqu’à Fontaine.

Avant de rentrer par le lac de la Seigneurie et ses vacanciers
de « l’intérieur » qui pédalent dans l’eau.

D’ailleurs, ne devrait-on pas écrire « pédaleau »?

Je me garderai bien d’utiliser l’orthographe
habituelle qui se termine par un « o » sans autorisation de crainte
qu’un homme de justice me poursuive pour usurpation d’un nom déposé depuis 1936.

Les communes sont abondamment fleuries.

De tous cotés que l’on se tourne, des fleurs.

Il est vrai que fleurir les bas-côtés, c’est quand même mieux
que de laisser apparaître la mauvaise herbe; et en plus, ça vous
redonne un petit coup de jeune à des villages en perdition dont
certaines demeures sont à l’abandon.

100 km à petits pas, puis à marche forcée; en plein mois d’août,
c’est de la torture!

On va se plaindre à notre syndicat des vélos.

Pas possible!

Tous les permanents sont en vacances.

Alors si les syndicalistes des vélos deviennent eux-aussi
bureaucrates, on n’a plus qu’aller se coucher.

Bonsoir!

Une bien belle journée que ce 19 août!