Étiquette : H1N1

Nos vélos peuvent-ils attraper la grippe?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Nos vélos peuvent-ils attraper la grippe?

Devant cette épidémie qui gagne, Vélomaxou s’interroge: nos
vélos pourraient-ils être, eux aussi, grippés?

J’ai interviewé le professeur Bannstein (nom imaginaire, car le
professeur veut garder l’anonymat).

–  » Professeur Bannstein (PB), nos vélos peuvent-ils être
grippés? »

PB: – » Ca dépend, les vélos encore jeunes, je veux dire ceux qui
n’ont pas encore beaucoup roulé, ne craignent pas grand chose dès
lors qu’on ne les exposent pas au froid inutilement.

Cependant, il faut veiller avant l’hiver à bien huiler tous les
dispositifs susceptibles de rouiller et donc de se gripper sans
qu’on s’en rende compte… »

« … les vélos qui roulent tous les jours sont en principe
rebelles aux virus… »

Vélomaxou: –  » qu’entendez-vous par là Professeur
Bannstein?… »

PB: –  » Nous avons constaté, avec mes assistants, qu’en général
ces vélos là résistent mieux aux agressions extérieures surtout
ceux en carbone rétifs à la rouille et donc à la grippe. Je sais
que certains profitent de l’hiver pour sortir leurs vieux mulets et
pour ne pas abîmer les vélos d’été; ceux là aussi ne risquent rien
car les vieux mulets sont immunisés depuis longtemps aux virus. On
ne peut donc craindre une mutation du virus du porc vers le vieux
mulet.

Ils n’ont donc pas besoin de Tamiflu.

Vélomaxou: -« une dernière question, Professeur Bannstein,
existe t-il un vaccin contre le virus de la grippe pour nos jeunes
vélos qui désireraient quand même sortir en pleine pandémie, par
exemple pour aller au marché de Noël à Colmar?

PB –  » Votre question est fort pertinente, jeune homme. Pour
l’heure, nous n’avons pas encore résolu le moyen d’inoculer le
virus à l’intérieur du cadre de vélo jeune. Nous avons juste testé
le virus sous la guidoline et là, je dois l’avouer, le vélo infecté
a montré quelques signes de fragilité dans la tenue des
trajectoires. Je recommande donc aux cyclistes devant affronter ce
type de cycles infectés de ne pas abuser du vin chaud sur les
marchés de Noël.

Vélomaxou:  » nous voici donc pleinement rassurés; merci
Professeur Bannstein! »

 

 

Publicités

Fastoch!

Oui, c’était « fastoch » aujourd’hui de filer vers le nord.

Une petite brise de sud et 17°C au compteur.

Rien d’autre qu’un virus mexicain ne pouvait nous dissuader
d’enfourcher notre bécane.

Il serait bon, depuis le temps qu’on en parle, qu’on attrape
tous ensemble une fois pour toutes cette fameuse grippe; car il ne
fait pas de doute qu’on va l’avoir avant d’être vaccinés puisque
les « vieux cyclos » seront les derniers à l’être.Vaccinés.

La grande piste rectiligne d’Ensisheim nous tendait donc les
bras et puis on a obliqué vers l’est pour couper la plaine d’Alsace
en travers. Le grand toit de l’écluse de Rustenhart ne plait tant
que j’en ferai une aquarelle. Quand j’aurai le temps!

Après l’épisode des anguilles de Fessenheim, on poussera voir
les grands tankers ancrés devant l’écluse avant de rejoindre « le
cirque » d’Hartheim.

Mettons nos lecteurs dans la confidence: le cirque
d’Hartheim, c’est notre auberge allemande décorée de clowns où nous
aimons prendre un café
.

En rentrant à Mulhouse, Jean arborera son gilet de sécurité dont
l’efficacité n’est plus à démontrer.

Avant d’atteindre Grünhutte, une vingtaine de chevreuils
s’étaient rassemblés dans le parc de la maison forestière pour
goûter à la quiétude du crépuscule.

82km.