Étiquette : grippe

Cycliste malgré tout

Cycliste enrhuBé

J’ai abandonné l’idée de manifester aujourd’hui contre la réforme des retraites. Je délègue mes pouvoirs de nuisance. Le Français est un rouspéteur, c’est pour ça qu’il manifeste dès que l’occasion se présente. Finalement, je prends la mesure pleine et entière de mon statut de retraité avec ses pathologies habituelles de vieux.

Remarquez qu’ici, en Alsace, on fait le gros dos face au mécontentement. On attend que l’orage passe. L’Alsacien n’est pas gaucho pour deux sous, même trois. Le désordre de rue, il aime pas, l’Alsacien. C’est un atavisme ancien auquel il s’accroche. Un vieux fonds de social-chrétienté l’anime; prendre des coups sur la tête depuis Paris? non, ça ne lui fait pas mal. Il ne sent rien. Sa retraite en miettes, façon puzzle, dans quarante ans, après avoir voltigé de gros boulots en petits boulots au nom de la flexibilité libérale? non, ça ne le dérange pas.

Moi, pour l’heure je traine ma carcasse d’un bout à l’autre de la ville, médecin, pharmacien, maison. Maison, pharmacien, boulanger, radiologue. Je n’ose pas sortir mon mulet de campagne.

Le vélo sert à tout. Même malade, je ferme les écoutilles qui enserrent mon cou, un bonnet d’âne sur la tête bien enfoncé et je roule. Oui, ça racle dans la pente. Gober de l’air froid, la trachée se plaint. Devant la pharmacie, une contorsion. Pour sortir mon gant de la main, le doigt arthrosé (je ne sais pas si ça se dit) n’est pas content quand on lui tire dessus. Je me tourne face au mur pour ne pas montrer mon rictus.

Le sirop, il n’est pas gratuit. Le collutoire non plus. Si c’est pas remboursé, c’est que c’est pas efficace, me dis-je…la pharmacienne hausse les épaules comme pour acquiescer.

Puis elle ajoute, je vous fais six pour cent de remise! Bon reconnaissons l’effort salvateur.

Oui parce que vous ne savez pas, en plus de ma crise d’arthrose qui me fait mal partout, j’ai attrapé une rhinopharyngite. Chez moi rien n’est simple. D’abord un mal à avaler puis rhinite abondante, puis toux et sensation de bronches enflammées…et après, tout en même temps! Tas de mouchoirs au pied du lit, quand y’en a marre, je me lève. La nuit est foutue.

Mais le vélo me transporte malgré tout. Celui de la ville. Quand j’aborde les bordures, je trace un segment bien droit et oblique, ce qui me permet de décramponner la main droite douloureuse du guidon. J’évite la puissance qui fait avaler de l’air froid comme un carbu de turbo. Autrement dit, je presse mou.

Bref je suis devenu une Gordini avec un moteur de deux chevaux sous le capot.

Je ne vous oublie pas.

Je suis content, je me vaccine

CCI28092017.jpgLes Français n’en finissent pas de trouver des prétextes pour ne pas se vacciner.

Depuis que le gouvernement d’Edouard Philippe a porté l’obligation de trois à onze vaccins pour les enfants, les anti-vaccins se déchaînent.

Au point qu’on menace d’exclure des écoles les enfants non à jour de leurs vaccins. Poursuivre la lecture de « Je suis content, je me vaccine »

Quoi de neuf?

Une convalescence qui traîne

Quoi de neuf, Vélomaxou?

C’est la plaisanterie qui me convient.

Je répondrai donc « du vieux! »

On en est tous plus ou moins là, lorsqu’on prend de l’âge.

J’admire ces forçats de la « musclette » qui sans regimber se font les biscottos été comme hiver dans des salles ou sur le tarmac. Poursuivre la lecture de « Quoi de neuf? »

Les raisons d’un silence

La grippe actuellement semaine 11/2016; 1 738 000 personnes auraient consulté un médecin (source réseau Sentinelles)

Je suis devenu abstinent de ce blog malgré moi.

La raison en est simple: j’ai la grippe.

Même si mon médecin ne l’a pas nommée ainsi, j’en ai tous les symptômes. Poursuivre la lecture de « Les raisons d’un silence »

Sept jours

Sept jours déjà!

Depuis, sept jours, j’ai déserté ma route et mes champs.

Une éternité.

Une sale grippe qui me privait de toute possibilité de pédaler.

Après ma troisième visite chez le doc, j’ai la chance de remonter en selle aujourd’hui.

Une fête!

Restriction: « si tu grimpes, tu vas tousser et tout sera à refaire! »

Il faudra se contenter du plat.

La gazelle piaffe déjà dans son box…

 

Le poumon, le poumon, vous dis-je…

ARGAN
Monsieur Purgon.

TOINETTE
Cet homme-là n’est point écrit sur mes tablettes entre les grands médecins. De quoi dit-il que vous êtes malade?

ARGAN
Il dit que c’est du foie, et d’autres disent que c’est de la rate.

TOINETTE
Ce sont tous des ignorants. C’est du poumon que vous êtes malade. Poursuivre la lecture de « Le poumon, le poumon, vous dis-je… »

La grippe de la poulette

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, La grippe de la poulette

On aurait tort de croire que le virus de la grippe ne s’attaque
qu’aux vélos jeunes et accessoirement aux vieux cochons.

La grippe s’attaque aussi à nos poulettes.

Il faut bien admettre que cette pandémie ne décourage pas nos
jeunes poules: elles continuent de se comporter dans les pelotons
avec la même désinvolture.

Toujours devant, même par grand vent et avec des tenues toujours
aussi décontractées. En dépit du mauvais temps.

Gare à la grippe, mes poulettes!

 

Nos vélos peuvent-ils attraper la grippe?

Blog de velomaxou :Vélomaxou, le blog d'un cyclo mulhousien, Nos vélos peuvent-ils attraper la grippe?

Devant cette épidémie qui gagne, Vélomaxou s’interroge: nos
vélos pourraient-ils être, eux aussi, grippés?

J’ai interviewé le professeur Bannstein (nom imaginaire, car le
professeur veut garder l’anonymat).

–  » Professeur Bannstein (PB), nos vélos peuvent-ils être
grippés? »

PB: – » Ca dépend, les vélos encore jeunes, je veux dire ceux qui
n’ont pas encore beaucoup roulé, ne craignent pas grand chose dès
lors qu’on ne les exposent pas au froid inutilement.

Cependant, il faut veiller avant l’hiver à bien huiler tous les
dispositifs susceptibles de rouiller et donc de se gripper sans
qu’on s’en rende compte… »

« … les vélos qui roulent tous les jours sont en principe
rebelles aux virus… »

Vélomaxou: –  » qu’entendez-vous par là Professeur
Bannstein?… »

PB: –  » Nous avons constaté, avec mes assistants, qu’en général
ces vélos là résistent mieux aux agressions extérieures surtout
ceux en carbone rétifs à la rouille et donc à la grippe. Je sais
que certains profitent de l’hiver pour sortir leurs vieux mulets et
pour ne pas abîmer les vélos d’été; ceux là aussi ne risquent rien
car les vieux mulets sont immunisés depuis longtemps aux virus. On
ne peut donc craindre une mutation du virus du porc vers le vieux
mulet.

Ils n’ont donc pas besoin de Tamiflu.

Vélomaxou: -« une dernière question, Professeur Bannstein,
existe t-il un vaccin contre le virus de la grippe pour nos jeunes
vélos qui désireraient quand même sortir en pleine pandémie, par
exemple pour aller au marché de Noël à Colmar?

PB –  » Votre question est fort pertinente, jeune homme. Pour
l’heure, nous n’avons pas encore résolu le moyen d’inoculer le
virus à l’intérieur du cadre de vélo jeune. Nous avons juste testé
le virus sous la guidoline et là, je dois l’avouer, le vélo infecté
a montré quelques signes de fragilité dans la tenue des
trajectoires. Je recommande donc aux cyclistes devant affronter ce
type de cycles infectés de ne pas abuser du vin chaud sur les
marchés de Noël.

Vélomaxou:  » nous voici donc pleinement rassurés; merci
Professeur Bannstein! »