Bicyclette et organes génitaux


« Bicyclette et organes génitaux » est le titre de la
réédition du livre du docteur Ludovic O’Followell paru en 1900 à
une époque où le vélo faisait son apparition en force et alors que
la population française était fort déprimée (déjà!).

En 1890, les médecins s’intéressent au vélo et son
retentissement sur les appareils génitaux masculin et féminin.

C’est qu’il ne faudrait pas que le vélo puisse aggraver le
déficit de natalité de la « race  » française,
scrogneugneu!

Comme le souligne dans sa présentation Christopher
Thompson
, « durant la seule décennie 1885-1895, la
population française augmente d’un quart de million, la population
allemande de 8 millions
« !

A la veille de tensions internationales, préludes à la Grande
Guerre, l’enjeu semble de taille.

A cette époque, le corps médical se passionne donc pour savoir
si le vélo est bénéfique ou néfaste à la santé.

Il y a dans cet ouvrage une jolie définition du « bicycle »,
« une enfant trouvée, que le XVIIIe siècle, déjà vieux,
recueillit, jolie comme toutes les filles du hasard, mais vêtues de
mystères rapiécés, chaussée de fables trouées et sans
état-civil »
(Baudry de Saunier).

Passons donc en revue les protagonistes, à savoir coté vélo, la
selle, et coté bicycliste, les organes génitaux!…

La
selle

Avant les organes génitaux, on n’échappera pas au chapitre sur
la selle, son bec, sa fabrication et sa nécessaire adaptation aux
« tubérosités ischiatiques » différentes chez la femme et
chez l’homme. Sans oublier les « masses fessières » de la
femme, « caractéristique de sa constitution et de son
esthétique
« .

Un débat qui aujourd’hui encore n’est pas entièrement
tranché.

Sublata
causa, tollitur effectus
(La cause supprimée, l’effet disparaît)

C’est vrai que supprimer la selle est une façon de guérir les
effets douloureux d’une selle. Surtout lorsque l’exercice
vélocipédique est rare!

Il est vrai qu’à l’époque, on ne disposait pas encore de
matériaux modernes et que toutes sortes d’artifices étaient tentés,
ressorts, cuir en forme de hamac, selle pneumatique ou gonflée à
l’eau, cuir bouilli à rôder,…

Le nerf
honteux

Passons aux « choses » sérieuses, les effets de la pression de la
selle sur l’ensemble du matériel génital masculin et féminin…

Le corps médical est dans l’expectative…le vélo ne menace t-il
pas la capacité reproductrice des jeunes générations?

On se perd en conjectures…

Dans cet examen approfondi des risques supposés que fait courir
le bicycle, la femme est sans conteste plus menacée que
l’homme en raison de sa conformation sexuelle.

Avec des arrières-pensées non dénuées de références moralistes:
le vélo serait, par analogie avec la machine à coudre, soupçonné
d’amener par son pédalage, « les mêmes effervescences, les mêmes
surexcitations lubriques, les mêmes accès de folie sensuelle »

ou tout simplement « une gymnastique
gynécologique »…

Bref, on se perd!

La pratique du vélo est-elle « congestionnante » ou
décongestionnante« , s’interroge le docteur
Bouloumié
?

C’est la question qui laisse les experts dans un abîme de
perplexité…

Suspensoirs
pour les hommes

Les hommes ne sont pas en reste.

Il leur est recommandé de porter un « suspensoir surtout
quand leurs bourses sont lâches et que leurs testicules sont bas
situés
« .

Blennorragiques,
s’abstenir

L’ouvrage se termine par des considérations moins glorieuses
puisque « l’exercice vélocipédique » peut provoquer « un
réveil d’une vieille chaudepisse mal guérie »
et des
« accidents sérieux du coté de l’utérus et du coté des
annexes… »

Autant de mises en garde qui avaient de quoi inquiéter la gent
cycliste au siècle passé!

Mais dans l’ensemble, le docteur O’Followell est plutôt
favorable au bicycle à la fin de son ouvrage.

Bicyclette et organes génitaux – Docteur Ludovic
O’Followell (éd. Le Pas d’Oiseau) 176 pages

 

Publicités

Une réflexion sur “Bicyclette et organes génitaux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s