Le Rallye de France a t-il vécu ses dernières heures?


Reconnaissons-le: de guerre lasse, les opposants  au Rallye cette année ont fait profil bas.

Comme si le combat était perdu d’avance.

Ils avaient bien obtenu quelques compensations comme l’interdiction de la surmarche sur les chaumes protégées des Hautes-Vosges ou l’interdiction de transporter les VIP en hélicoptères…mais rien ne semblait entamer la détermination des élus alsaciens de tous bords dans la confiance faite au Rallye.

En effet, face au Rallye, les détracteurs n’avaient que de maigres arguments qui pesaient peu dans la balance face aux retombées touristiques attendues: le gaspillage des finances des Collectivités Publiques? le mauvais exemple donné aux jeunes générations? le bilan calamiteux pour l’environnement et la pollution engendrée?…tout cela était balayé d’un revers de main par ceux qui en Alsace se sont investis dans ce show médiatique avec l’aide du grand champion alsaco-helvétique Loeb.

Il est vrai aussi qu’avec l’appui de la presse régionale alsacienne, il n’existait pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette pour les « anti-rallye ».

Mais ce soir, la donne semble toute différente…

Après la succession d’accidents survenus  pendant les épreuves , la 9eme victoire de Sébastien Loeb est presque un épiphénomène.

On peut légitimement se demander s’il y aura une édition 2013…et si les promoteurs du Rallye n’ont pas eux-mêmes concourus, même involontairement, à ternir leur image.

Avec ces images destructrices filmées par les propres hélicoptères de l’organisation relayées en direct sur la toile, les dégâts sont beaucoup plus probants et l’opinion est à même de juger et de revoir sa position.

Qu’on en juge avec ces vidéos…

En outre, deux spectateurs ont été percutés (hors zone de sécurité) par la Citroën DS3 du Qatari Nasser Al-Attiyah et la Spéciale ES12 a du être annulée pour des consignes de sécurité non respectées par les spectateurs.

En fait, ce qui pose problème aux organisateurs du rallye, c’est surtout le public.

Du coté des pouvoirs publics, le « debriefing » qui va commencer demain ne va pas être facile.

On peut juste se féliciter que le bilan de l’effondrement de la ligne à 20.000 volts percutée par le norvégien Solberg n’ait pas eu de conséquences humaines plus graves que la peur pour les spectateurs.

En effet, quand une ligne haute-tension entre en contact avec le sol, la tension de pas générée par les gens qui fuient peu concourir à l’électrisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s